AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le cercle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Le cercle   Sam 16 Juin - 23:42

Une soudaine explosion survint, faisant se soulever le sol du bâtiment. Le jeune homme se retint avec un cri à une barre de fer saillant des fondations du bâtiment. Les restes du sol de béton s'écroulèrent en avalanche, laissant un précipice se dévoiler sous les pieds du fuyard qui, tant bien que mal, tentait de remonter le long de la barre de fer pour s'agripper au sol de l'étage supérieur. Son adversaire laissa échapper un ricanement, ramenant son arme sur son épaule en le regardant ainsi se démener.

« Alors, Rat, tu veux toujours poursuivre le combat ?
-'Chieeeer ! », grogna le Rat en usant de toutes ses forces pour enfin se hisser sur un sol plus stable.

Il dut se presser de s'éloigner, car une nouvelle explosion survint, faisant s'écrouler une autre partie du sol alors qu'il se retrouvé soufflé par un reste d'explosion, envoyé à terre en avant. Il fit une roulade bien maladroite, se précipitant vers les escaliers en désespoir de cause.

« Petit Raaaaat... »

Il monta plusieurs étages, entendant les bruits de pas de l'autre homme résonner dans la cage d'escalier, dernier endroit à peu près en bon état de l'immeuble. Une nouvelle explosion se fit entendre alors que le béton réduit en poussière remontait soudain dans la cage d'escalier, brouillant la vue de Rat qui se mit à tousser bruyamment, aveuglé.

« Putain !
-Petit Rat... »

Le Rat fit volte-face en entendant cette voix si près de lui, extirpant la lame rougeâtre de son arme pour se préparer au corps à corps. derrière le nuage de poussière, un visage se découpa doucement : un homme aux lunettes noires et au sourire amusé.

« Trouvé !
-YAAAARGH ! »

_______________________


C'était une journée normale à la Faculté M. Chaque élève était tranquillement dans sa classe, et tous parlaient joyeusement de leur week-end, profitant de la pose alors que les professeurs commençaient déjà à rapporter les ragots sur tel ou tel élève particulier dans la salle des professeurs. Vanessa se tourna vers son ami d'un air joyeux, un sourire taquin aux lèvres :

« C'est bientôt les vacances, tu pars quelque part toi Rose ?
-Il parait que Charlotte part encore sur son île de richoux là, coupa Danny qui venait de s'incruster à la discussion.
-Oui mais c'est Charlotte ça, c'est un autre monde, soupira Vanessa. Moi je vais sans doutes aller passer quelques jours chez mon correspondant espagnol.
-Je vais au Liban, fit Danny pour l'information. Et toi Rose, tu as prévu quelque chose ? Quand je reviens on peut se faire quelque chose. »

Vanessa et Danny étaient le genre de personnes qui parlaient beaucoup, et qui étaient au courant de tout dans la fac. Dès l'arrivée de Rose, ils l'avaient pris sous leur aile et quand on en cherchait un, il suffisait de chercher les deux autres pour le trouver ; c'était, en somme, un trio inséparable et facilement apprécié de tous.

Tout s'était déroulé pour être une journée normale, et tout aurait dû continuer ainsi. Après un longue discussion sur les vacances, Vanessa et Danny auraient trainé Rose à la bibliothèque pour lire des bandes dessinées en riant tout leur saoul avant de se faire jeter à cause du bruit qu'ils feraient ; ils seraient alors retournés en classe pour les cours, se faisant gronder parce qu'ils parlent trop pendant que le professeur tente d'expliquer un exercice, et à la fin de la journée ils seraient allé acheter des glaces pour aller finir de papoter sur la plage avant de se quitter dans leur quartier favoris. Tout aurait dû se dérouler ainsi...

« YAAAARGH ! »

Des cris de surprise se firent entendre à l'entente de ce hurlement de douleur. Les élèves se précipitèrent au dehors de la classe en criant quand une soudaine lumière aveuglante apparu, suivie d'une explosion. Un petit corps fut propulsé sur des bureaux dont le bois vola en éclat, arrachant de nouveaux cris aux élèves qui étaient restés dans la classe et qui se jetèrent sous d'autres bureaux pour se cacher. Dylan attrapa Vanessa par les épaules en se jetant sous un bureau pour se cacher, terrifié lorsqu'il avait vu le corps étranger tomber sur les bureaux juste devant lui, Vanessa et Rose.

La petite silhouette tombée sur le bureau devant Rose se redressa avec un gémissement. C'était un jeune homme, un garçon qui semblait bien jeune et de petite taille, peut-être un mètre cinquante. Il avait les cheveux châtains courts et en bataille, lui retombant un peu sur le front, et de grands yeux verts qui brillaient d'une lueur de rage alors qu'il resserrait sa main sur une sorte de gros revolver aux étranges mécanismes, duquel sortait une longue lame de katana. Deux grandes oreilles rondes dépassaient de sa chevelure. Son regard retomba soudain sur Rose dont il prit le poignet sans crier gare de sa main libre, serrant douloureusement les dents.

« Toi... Je t'ai trouvée... »





Dernière édition par Cricri le Dim 17 Juin - 0:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Dim 17 Juin - 0:00

Rose: les vacances?
Rose leva la tête vers ses deux meilleur amis.
Tout le temps en train de parler tout haut et cela, elle adorait sa, elle ne ferait rien sans eux c'était toute sa vie.
Elle était venu dans cette ville depuis quelques années accompagner de ses parents qui gagner normalement leur vie.

Rose avait seulement 20 ans, elle était donc en pleine fleur de l'age avec ses long cheveux brun frisée coiffer par deux mèches de cheveux sur les côté repartie sur l’arrière et habiller d'une jeans et d'un haut noir tout ce qui avait de plus banal et pour finir fixer ses deux amis avec ses grand yeux vert étincelant faisant craquer plus d'un même si elle n'avait jamais eu de petit copain trop occuper à s'éclater qu'a en avoir un.

Elle avait donc une vie tout à fait banal et passer ses journées avec ses deux amis à bien rire et trainer en fin de journée à la plage avec leur glace et parlait de ce qu'ils allaient faire dans la soirée.
Elle répondit d'ailleurs en disant qu'elle voulait passé des vacances sur la plage a faire bronzette et faire un peu de sport pour se muscler un peu trop jalouse du corp de sa copine.

Puis au moment ou elle pensait tout simplement réécrire le cour après que le prof est fait une remarque sur leur bavardage, elle entendit un énorme bruit d'explosion ce qui la fit sursauter attrapant la main de sa copine

Rose: qu'est-ce que?
Elle vit atterrir devant elle et son amie un corp de petite taille qui était comme morte mais pas question de toucher à sa elle ne savait pas d’où sa venait.

Puis cette personne releva la tête et attrapa son poignet libre avant d’informer qu'il l'avait trouvé.

Rose:...hiiiiiiiiiiiii
Elle sauta vers l’arrière et retira son poignet de son emprise lâchant son amie au passage.
Rose: je dois rêvé la..


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Dim 17 Juin - 21:59

L'inconnu rabattit ses étranges oreilles qui ressemblaient à des oreilles de souris sur le haut de son crâne, prenant un air rageur en poussant un long grognement exaspéré.

« Ne crie pas idiote ! »

Soudain, sans crier gare, il se redressa sur les restes du bureau, son expression de colère transformée en expression de surprise et de panique : la lueur du portail sembla un instant s'intensifier, mais avant même que qui que ce soit n'ai pu s'en rendre compte l'étrange jeune homme ramena son arme devant lui. Il rabattit l'étrange lame qui en sortait sous le canon et tira sur un autre mécanisme, extirpant de ce fait des mécanismes de l'étrange arme un viseur. De nouveaux cris de terreur se firent entendre parmi les élèves alors que les coups de feu résonnaient à présent dans tout le lycée. Dix coups de feu. Vingt. Trente. Le jeune homme finit par s'arrêter, fébrile, le bras toujours levé, l'arme toujours au niveau de son regard. Un long silence se fit entendre après que les coups de feu aient longuement résonné...

« C'est... fini... ? »

Ce balbutiement innocent d'un élève fut suivit de cris de surprise à nouveau, car une épine métallique d'une vingtaine de centimètres sortit soudain du portail pour frôler la joue de l'inconnu à l'étrange arme, allant se planter juste derrière lui. Le portail perdit de sa surbrillance alors que le jeune homme se mettait à trembler.

« ... ENFOIRÉ ! »

Il se retourna avec un soupir agacé, rangeant le viseur de son arme avant d'arracher du mur l'épine. Il en sortit un vieux papier à moitié déchiré qu'il lu rapidement.

« ... Tss ! »

Il roula en boule le message et se tourna vers Rose, la fixant de toute la hauteur qu'il pouvait avoir ainsi perché sur les restes de bureau.

« Toi là ! »

Il descendit d'un bond de la table ; de sa véritable hauteur, il ne croisait le regard de Rose que très difficilement sans lever la tête. Il lui prit à nouveau le bras, lui sifflant rageusement :

« Rêve ou pas, j'ai besoin de toi alors tu te ramènes avec moi ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Dim 17 Juin - 22:09

Rose regarda ses amis puis toute la classe qui semblait vraiment terrifier même le professeur se contenter de cacher les élèves qu'elle pouvait derrière elle.

Elle pensait bouger mais ses pieds ne bouger pas comme terrifie ne voulant pas lui obéir mais c'était quoi ce mec qui venait foutre la merde dans sa journée banal de lycéenne pour venir avec lui sans aucune raison apparente.

Rose regarda son amie toute près d'elle qui trembler horriblement pensant que c'était la fin de tout, pensant surement qu'elle allait mourir tuer par ces coup de feu qui s’approcher à mesure qu'on les entendait.

Elle aurait voulu aller jusqu'à elle la prendre dans ses bras lui dire que tout allait bien se finir mais même quand elle pensa faire ce pat jusqu'à elle l'étranger lui repris le bras plus sévèrement cette fois si alors qu'il était armé et semblait vraiment pas content.

Elle voulu partir mais elle n'avait plus le choix, si après sa tout redevenais normal c'était la seul solution.
Rose se tourna vers ses amis et se força à ne pas pleurer comme si elle si dit que c'était peux être la dernière fois qu'elle les verrais et que leur journée de lycée tout ce qui avait de plus banal ne se ferrait plus..

Rose:..d'accord..
C'était tout ce qu'elle avait réussie à dire cette fois si se contenta de suivre cette étranger ne sachant ce que l'avenir lui prometter à présent.


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 18 Juin - 0:13

L'étrange personnage renifla avec satisfaction en voyant que la jeune fille s'était contentée de dire oui, et ressortant la lame de son arme, tira son accompagnatrice jusqu'au portail. Il l'arrêta juste devant, se penchant pour ramasser un objet à terre qu'il rangea dans sa poche ; il n'accorda même pas un regard aux autres personnes derrière qui semblaient toujours terrifiées, et poussant Rose à l'intérieur du portail la suivit. Tout le paysage autour d'eux éclata en bris comme une glace, et tout fut alors remplacé : les murs clairs et colorés de la classe furent bientôt remplacé par des murs de bétons sombres couverts de suie et tombant en ruine ; les sols carrelés devinrent un long escalier noirâtre en colimaçon, une vieille cage d'escalier qui semblait prête à tomber en miette, pleine de poussières en tous genres ; l'air si frai et agréable du matin fut remplacé par l'odeur âcre des armes, de la poudre, et une fumée grise s'élevait du bas des escaliers.

Le jeune homme soupira une fois que le paysage changea, semblant agacé. Il regarda un long moment tout autour, laissant son regard s'attarder en bas des quatre étages et sur l'étage dont les murs, éventrés, laissait apparaître l'intérieur au sol délabré. On aurait dit qu'une véritable guerre titanesque s'était déroulée en ces lieux, que des bombes avaient été posées en tous recoins, mais le garçon ne semblait pas plus gêné que ça. Il descendit quelques marches à peine, ramassant une vieille casquette à carreaux assortie à son short. Il replia ensuite la lame de son arme une fois de plus, se tournant vers Rose pour lui parler, quand une autre voix survint.

« Alors, tu en as fini ? »

Il se retourna soudain, arme en main directement braquée sur le visage de l'homme qui se tenait derrière lui. Celui-ci eu tout juste le temps de se décaler avant qu'une balle soit tirée, allant faire éclater un mur de béton de l'autre côté de la cage d'escalier.

« Rat, c'est moi !
-Ne traîne pas derrière moi en de tels lieux », siffla ledit Rat.

L'homme lui lança un regard plutôt insensible : c'était un homme d'assez grande taille comparé au Rat, à l'apparence plutôt efféminée. Il avait les cheveux mi-longs dégradés, couleur cuivrée, et des yeux fins bleus-gris cachés derrière des lunettes fines qui lui donnaient un air sérieux. Il sourit légèrement, ses traits bien plus matures que ceux puérils du rat s'étirant en une expression douce et aimable qui dépareillait parfaitement avec ses mots :

« Je pensais trouver les restes de ton corps traînant misérablement dans les décombres.
-Et bien c'est raté », grogna le Rat en abaissant enfin son arme, l'air ronchon.

L'autre laissa simplement échapper un rire amusé, époussetant ses vêtements très classieux couverts de poussière de béton. Il était habillé de manière ni trop formelle ni trop détendue, d'une chemise blanche et d'un veston noir accompagné d'une paie de jeans sombres. Au contraire, le Rat avait des vêtements plus enfantins, un petit débardeur gris sous un blouson blanc sali de taches de suies pour un short et une casquette à carreaux aux teintes chocolat. De même, si le Rat portait comme convenu sur le haut de son crâne de larges oreilles de rongeur, face à lui l'étrange homme ne portait en tout et pour tout que de petites cornes qui pointaient entre ses cheveux mi-longs, mais aussi une étrange queue de bovin qui battait paisiblement la mesure derrière.

Il prit un air surpris en remarquant Rose derrière le Rat, croisant les bras dans son dos d'un air interrogateur ; il se tenait particulièrement droit comme un piquet, ce qui lui donnait une apparence étonnamment respectable et respectueuse.

« Oh, une femme ? Je n'en ai pas vu depuis plusieurs décennies dans les environs, quelqu'un est mort ?
-Elle vient de là-bas », coupa sèchement le rat.

L'autre homme plissa les yeux avec un léger sourire.

« L'Élue ?
-Ouais c'est elle.
-Alors nous avons peut-être une chance. »

L'inconnu s'approcha de Rose, avançant une de ses mains avec politesse.

« Bienvenue sur la terre du Cercle, Élue, je suis le Bœuf. Portiez-vous un quelconque nom en votre terre ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 18 Juin - 0:25

Rose n'eut même pas le temps de voir une dernière fois par la fenêtre le beau paysage qu'était sa ville qu'elle fut pousser dans cette endroit ou bientot elle fut entourer d'un bâtiment en ruine et poussiéreux ou cela santer horriblement mauvais.

Elle rechercha des chose qu'elle pouvait connaitre mais rien, rien n'était reconnaissable, il n'était quand même pas au même endroit, non mais d'ailleurs ou il était, c'était impossible a dire tout été trop différent.
Rose regarda le jeune inconnu un peu grincheux puis remarqua enfin ses oreilles de souris..
C'était peux être une nouvelle mode mais très curieux pour une mode les souris de sourie..

Elle vit bientot un autre homme ou il manqua de mourir bien vite par une balle tirée par l'homme sourie.
Puis après un moment il la vit enfin et alla jusqu'à elle parlant bizarre de femme qu'il n'aurai plus depuis bine longtemps, comment c'était possible sa..

Et ce n'était que quand il se fut près d'elle qu'elle vit ses cornes et sa queue..une queue de bœuf mais pourquoi il avait une queue de bête lui?

Rose: heu..c'est une mode les déguisement ici?
Elle pointa du doigt la queue du jeune homme aillant quasiment envie de l'attraper et de l'arracher pour voir comment elle était attacher, un élastique peux être?


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 18 Juin - 1:05

À la question de Rose, le Bœuf prit un air un peu surpris, reculant la main, il tourna la tête vers sa que bovine qu'il remua un peu plus comme pour s'assurer que ce n'était pas un déguisement mais bien de sa propre queue que parlait la jeune fille. Il rit un peu, amusé.

« Un déguisement ? Quelles drôles de personnes font les Élus.
-Laisse, elle est pour le moment assez stupide pour se jeter dans le premier piège venu, on trouvera le moyen de lui apprendre un autre jour. »

Le Bœuf se retourna vers le Rat d'un air un peu interrogateur mais celui-ci commençait déjà à descendre les escaliers, tâtant les marches fragilisées avec la pointe de son arme pour s'assurer qu'elles ne cèderaient pas sous son poids ou ne se craquèleraient pas plus : une chute de quatre étages de haut serait quelque peu malencontreuses, surtout si à l'atterrissage il était accueillit par une chute de graviers ou de béton. Il se retourna après avoir descendu quelques marches, se tournant vers ses deux accompagnateurs d'un air agacé.

« Et son nom n'a par d'importance, c'est l'Élue voilà tout.
-Rat, tu es trop dur avec elle. »

Bœuf prit un faux air sévère puis sourit d'un air amusé en ajoutant avec un petit rire :

« Si on suit ton raisonnement je peux te donner le nom que je veux ? Que dirais-tu de Chat ? »

Un nouveau tir de balle se fit entendre alors que le projectile allait éclater dans le mur juste derrière Rose et Boeuf ; ce dernier n'avait pas bronché, riant simplement alors que Rat lui adressait un regard rageur, presque haineux, s'exclamant avec colère :

« Ne parle plus jamais de cette vermine en ma présence !!
-Ce que tu peux être mauvais Rat, fit Bœuf avec un rire, ce n'est pas lui notre ennemi pourtant. »

Rat souffla comme pour se détendre, abaissant son arme en détournant les yeux.

« Mais il n'est pas notre allié. Ne parle plus de lui en ma présence ou je te tire une balle dans la tête.
-Tu ne feras pas ça, répondit Bœuf. Je suis ton informateur après tout. »

Rat cracha, l'air agacé, puis descendit à nouveau les marches d'escalier. Son accompagnateur se tourna vers Rose, lui adressant un sourire chaleureux en prenant délicatement sa main.

« Veuillez nous excuser notre empressement Élue, nous reprendrons cette discussion une fois dehors : les lieux ne sont pas sûrs ici. »

Comme pour appuyer ses dires, une partie du mur de derrière se détacha, tombant avec perte et fracas vers l'extérieur du bâtiment. Bœuf tira donc avec douce Rose dans les escaliers, descendant d'un pas à la fois pressé et à la fois pas tellement, suivant simplement Rat. Ils arrivèrent au bout des escaliers : ceux-ci étaient brisés à cet endroit, de même qu'une partie de l'étage qu'il devait rallier. Rat sauta aisément le fossé qui le séparait de l'autre bout, traversant l'étage sans attendre les deux autres. Boeuf le suivit au départ, mais s'arrêta une fois l'étage rallié, se retournant vers Rose en tendant la main.

« Sautez, je vous rattraperai. Il vaut mieux passer par ici avant que les escaliers ne cède », ajouta-t-il avec un grand sourire rassurant qui, à dire vrai, ne rassurait pas du tout au vu de la situation.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 18 Juin - 1:18

Rose ne comprenait vraiment rien à la situation, ces hommes avaient de vrais oreilles et queue de bête..et il n'aimait pas une personne qui s’appeler chat?
Mais c'était trop mignon les chats c'était son animal préférer en plus comment faire pour ne pas perdre la tête avec tout sa.

Elle oublia même de râler sur le faite qu'elle avait un nom que le mur de derrière s'écroula ce qui la fit sursauta et resserra la main que le jeune homme lui tenait au moins quelqu'un de gentil cela changer de ce nain de rat idiot et méchant!

Elle suivit donc faisant très attention ou elle m'était les pied pour ne pas tomber dans un trou tout semblait tomber et bientot il n'y aurait plus de bâtiment ici.

Puis quand elle pensé être tranquille elle vit le rat sauter sans encore voir ce qu'il avait sauter mais quand l'homme à côté d'elle sauta elle vit enfin cette énorme trou au sol ce qui la fit faire de gros yeux.

Rose: ha! mais ça va pas la tête je vais me tuer la, en plus je suis nul en sport moi!

Elle leva la tête voyant une main tendu vers elle alors que l'autre parter déjà comme si il s'en ficher complet c'était vraiment pas sympa.

Rose: si je meurt je vous pardonnerez pas!
Puis elle pris un peu d'élan et sauta de toute ses force fermant un peu les yeux sur la fin et se sentit attraper par cette homme atterrissant dans ses bras.

Rose: je suis morte?


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 18 Juin - 2:02

Un rire amusé échappa des lèvres du Bœuf à la question de Rose dont la réponse était pourtant si évidente à son esprit.

« J'espère bien que non ! », fit-il en riant joyeusement.

Il semblait complètement détaché de la situation, comme ne se rendant pas compte du danger qui les menaçait, quand bien même que comme pour le rappeler à l'ordre l'escalier qui les soutenais précédemment venait de s'effondrer à nouveau en partie avec un grondement rappelant le rugissement grave d'un lion. Le Rat revint d'ailleurs un peu vers eux à ce moment là, le regard sévère et s'empressant de les rappeler définitivement à l'ordre puisque le Bœuf ne semblait pas plus réagir que ça :

« Grouillez-vous le bâtiment s'effondre ! »

Bœuf se tourna vers son camarade, prenant à nouveau la main de Rose en la tirant derrière lui. Cette fois-ci, ils marchaient d'un pas plus précipité. Rat ouvrait la voie, arme en main et surveillant pour éviter qu'un étage ne leur tombe sur la tête. Ils descendirent un dernier escalier quatre à quatre au moment même où un des étages les plus hauts se mettait à chuter, entraînant dans ce chaos les étages inférieurs. Rat et Boeuf se reculèrent après avoir mis Rose derrière eux, s'éloignant juste assez pour voir le bâtiment s'écrouler dans un véritable cataclysme, tombant définitivement en des ruines qui le rendaient méconnaissable. Un nuage de poussière volait à présent sur les environs, continuant de donner aux lieux une apparence de monde fantôme.

« Juste à temps, fit Bœuf avec un rire.
-Si tu m'avais ouvert le portail plus tôt, non seulement je n'aurai pas risqué ma vie mais en plus l'Élue n'aurait pas risqué la sienne !, rétorqua sèchement Rat.
-Ce n'est pas facile à programmer », se justifia Bœuf d'un faux air penaud nié par son grand sourire.

Rat cracha pour toute réponse, se retournant en s'éloignant de quelques pas. Le nuage de poussière commençait à se dissiper, laissant enfin apparaître les environs. Ils n'étaient pas dans un ville, pour tout dire le dernier bâtiments des lieux venait tout juste de s'effondrer devant leurs yeux : tout autour se trouvait une grande plaine. À des distances régulières se trouvaient quelques monticules d'objets divers et variés, comme dans une déchetterie mais en moins surchargé, plus espacé. Une terre poussiéreuse recouvrait le sol des lieux, parfois parsemée de quelques touffes d'herbes courtes et hésitantes qui semblaient toute récentes ; certaines d'entre elles étaient déjà noircies par le précédent combat. Au loin, à l'horizon, rien ne pouvait ressembler à une ville ou même un village : il n'y avait que des forêts, des plaines, des montagnes... Au dessus de leur tête, le ciel était grisâtre, teinté de rougeurs flamboyantes angoissantes, et un immense astre rouge brillait dans le ciel, comme un Soleil malade...

« Mission accomplie Rat, tu vas pouvoir te reposer pour le moment.
-Seulement quand je me serai assuré que l'autre vermine n'est pas dans les environs ! », rétorqua sèchement Rat en donnant un coup de pied dans une pierre.

Bœuf sourit simplement avant de se tourner vers Rose avec un rire.

« Bien alors, Élue, pas trop secouée ? J'espère que ce n'était pas trop impressionnant ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 18 Juin - 2:14

Rose: impressionnant?

Elle passa encore quelque instant a regarder tout autour d'elle marchant quelques pat pour bien regarder partout autour, mais il y avait rien, ou était ses boutiques de fringues préférer?

La ou elle manger des glaces et ou se trouver une plage magnifique avec un air frais et le soleil radieux qui l'obliger à mettre plusieurs fois par jour de la crème solaire pour faire attention à sa peau blanche naturellement.

Rose: déja mon nom est Rose..parce que élu c'est vraiment nul comme nom sa..et de plus c'est quoi cette endroit? il n'y a rien ici vraiment rien ou sont passer tout les bâtiments et les gens?

Elle tourna autour d'elle pour fixer le paysage qui était complément plat.

Rose: c'est vraiment triste ici..


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 18 Juin - 4:03

Le Boeuf laissa à nouveau échapper un rire ; il semblait particulièrement guilleret malgré tout ce qui l'entourait, et si les lieux puaient la mort cela ne semblait que plus le mettre de bonne humeur encore. Il sentait parfaitement le lourd regard accusateur du Rat également posé sur ses épaules, mais se contenta de continuer à parler avec Rose, lui faisant un parfait baratin joyeux comme deux amis qui papoteraient ensemble au sujet de la pluie et du beau temps, bref comme si tout allait parfaitement bien dans son petit monde ; il n'était certainement pas tout seul là-haut...

« Les gens ? Vous êtes si nombreux chez vous ? Impressionnants que vous ne soyez pas déjà tous morts ! »

Il rit aux éclats, mais après un court instant reprit un peu son sérieux. Son visage était toujours étiré en une sourire étrange, mais son regard avait reprit cet éclat sombre et sérieux qui convenait parfaitement à son apparence stricte et convenable. Il semblait être un intellectuel à première vue au contraire du Rat qui avait tout d'un gamin des rue, si ce n'était en plus un élite quand on le voyait utiliser son arme comme un simple jouet.

« Excuse-moi de n'avoir continué les présentations : Bienvenue dans la Terre du Cercle ! Ici, nous avions avant quelques habitations que nous partagions tous, mais chaque génération il y a toujours un conflit qui naît et fini par tous nous tuer. »

Il gloussa à cette phrase et poursuivit.

« Alors des héritiers naissent, et jusqu'à il y a peu nous vivions dans le calme également, jusqu'à-ce qu'une fois de plus un conflit naisse. Rat et moi-même nous sommes allié contre l'autre camp, nous ne savons pas encore ce qu'il en est des autres mais...
-Il n'y a pas que deux camps. »

Bœuf perdit un court instant son sourire, tournant la tête pour voir Rat revenir vers eux. Il avait rangé son arme dans un emplacement spécial en bas de son dos attaché à une ceinture, et semblait un peu plus détendu même si son regard gardait de cette dureté et cette méchanceté notable, comme s'il était prêt à mordre le premier venu qui le contredirait.

« Il y a peu, comme dit Bœuf, un conflit est né. Le Cochon s'est retourné contre le côté paisible de notre vie, sans vraiment que nous comprenions tous pourquoi, et depuis c'est une véritable guerre. Les derniers bâtiments ont été détruits, il n'est pas prudent d'avoir un domicile fixe quand tes ennemis peuvent se cacher n'importe où pour faire s'écrouler ton toit sur ta tête. »

Il indiqua les débris de l'immeuble derrière Rose.

« Cet immeuble était le bureau de Chien, mais il l'a déserté depuis longtemps. »

Il s'assit par terre, sortant de sa poche l'objet qu'il avait ramassé plus tôt. Il le posa à terre et une image apparu au dessus de l'objet, une sorte de carte d'une vingtaine de centimètres carrés. Au centre de la carte se trouvaient trois points rouges. Bœuf s'assit de l'autre côté de l'objet avec un sourire satisfait, écartant les pierres à terre alors que Rat continuait son explication tout en surveillant l'image projetée par l'étrange objet :

« Une bonne partie d'entre nous sont du côté de Cochon, mais d'autres restent neutres, ni de notre côté ni de celui de Cochon.
-Comme Chat ! »

Rat lança un regard foudroyant au Bœuf qui se contenta de sourire joyeusement en s'étalant sur la place qu'il avait dégagée, se redressant juste assez à l'aide des coudes pour continuer de regarder Rat alors que celui-ci reprenait son récit, l'air plus tendu :

« Comme cet idiot de Chat oui. Depuis que le conflit a commencé, nous n'avons plus tous contact ensemble. Bœuf et moi avons gardé contact grâce à une de ses machines, fit-il en indiquant une sorte de bracelet large, mais nous n'avons pas encore réussi à croiser d'autre allié. À vrai dire, nous avons même du mal à nous poser à cause de deux ennemis en particulier.
-Dont un qui était en train d'écraser Rat quand tu l'as rencontré ! »

Bœuf éclata de rire alors que Rat lui lançait à nouveau un regard noir, rougissant honteusement. Il soupira d'exaspération et reprit d'une voix plus forte pour ne plus être coupé dans son explication :

« Et si Bœuf a ouvert un portail vers toi tout à l'heure, c'est que tu es une Élue. Sur tes terres, il y a des personnes particulières qui ont le nom d'Élus, capables de manier certaines capacités hors normes dans notre monde, comme par exemple les capacités cachées de nos armes ou les avantages du territoire.
-Chat a aussi un Élu avec lui !, coupa à nouveau joyeusement Bœuf.
-Et, reprit Rat en haussant d'un ton, je t'ai ramenée ici dans le but de mettre un terme à ce conflit une bonne fois pour toute avant qu'une fois de plus certains d'entre nous meurent. »

Il fronça les sourcils, croisant le regard de Rose.

« Jusque là tu ne pourras pas rentrer chez toi, j'ai besoin de toi. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Lun 18 Juin - 9:22

Rose:..ha

Elle écouta bien tout ce récit mais avait quand même du mal à tout comprendre.
Alors leur terre était comme une immense dessert d’immeuble et les alentour de foret et de montagne..
Tous semblait parler de bête quand il parlait d'autre personne dans leur entourage, à croire que tout le monde portait une queue et des oreilles.
Et dans ce monde de guerre se trouvait deux clan sachant que le méchant de l'histoire était un cochon..un cochon qui l'aurait cru franchement?

Et pour finir seul un neutre était dans cette histoire est c'était un chat apparemment, avec lui un humain comme, elle qui serait aussi une sorte d'élu, enfin élu cela elle ne comprenait pas très bien ce qu'elle faisait dans cette histoire, elle n'avait pas de pouvoir, cela n’exister pas toute de même.

Rose: Et comment je puis savoir être utile?
Elle croisa les bras réfléchissante à toute allure ce qui était pas agréable alors que dans sa tête elle n'était lever de son bon lit que depuis quelques heurs en y réfléchissant bien.


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Mar 19 Juin - 21:35

La jeune fille semblait complètement perdue, et c'était compréhensible, mais le Rat se contenta de lui lancer un regard évident : pour lui, il n'y avait qu'une manière pour elle de l'aider, et il ne voyait pas comment elle ne pouvait pas comprendre cela. Il empoigna son arme encore rangée au bas de son dos, et la lança dans les mains de la jeune fille sans la moindre délicatesse mais avec suffisamment d'habileté pour qu'elle ne se blesse pas. L'arme était en effet plutôt lourde, il serait difficile de la porter d'une seule main comme le faisait en réalité Rat. Le métal était froid et abîmé, semblant particulièrement vieux, mais simplement au toucher on sentait que cette arme était très résistante. Quant aux mécanismes complexes qui la formaient, on aurait dit d'un point de vu humain qu'il était fait à partir de vieux matériaux mais avec la précision d'une civilisation extraterrestre supérieure. Rat la pointa du doigt avec un regard froid :

« Apprends à te servir de cette arme et utilise-là pour éviter de crever. Pour le moment c'est tout de dont tu as besoin, compris ?
-Ça veut dire que je vais avoir du boulot ? », demanda le Bœuf avec un sourire.

Le Rat lui adressa un regard particulièrement sérieux et indifférent, comme si c'était encore plus évident que ce qu'il avait demandé à Rose à l'instant.

« Tu m'en fais deux, plus légères, et je les veux pour demain.
-Tu m'en demandes trop, répondit le Boeuf d'une voix plaintive.
-Parce que quand tu as fait l'arme de Chat il ne t'en a pas trop demandé ? »

Le Boeuf perdit son sourire, échangeant un regard méfiant avec Rat qui lui semblait l'accuser. Ils finirent par détourner la tête chacun au même moment, le premier se levant pour épousseter son pantalon alors que l'autre ouvrait le sacoche attachée à sa ceinture. Boeuf soupira en mettant les mains sur les hanches puis se tourna vers Rose avec un sourire :

« Bien, alors je vous laisse, je n'ai plus rien à faire ici. Rat, envoie-moi régulièrement des indices sur votre localisation, je te renverrais des informations sur mes recherches.
-Et pour les armes ?
-J'envoie quelqu'un te les porter dès demain, pour l'instant compte sur l'arme de Rose et uniquement sur celle-ci. »

Rat grogna pour toute réponse même si son regard laissait paraître une lueur satisfaite. Sur ce, Boeuf salua Rose en s'inclinant poliment avant de s'éloigner à pas lent sur la plaine sans sembler se soucier des environs qui s'assombrissaient. Dans le ciel, un second astre noir commençait à cacher l'immense soleil rouge. Rat finit par sortir un sachet de sa sacoche, le tendant à Rose avec un soupir.

« Il commence à faire sombre, si on avance on risque de se faire attaquer par un autre. Il vaut mieux pour le moment préserver nos forces, mange ça et repose-toi, demain va être plus long et dur que tu ne le penses. »

Sur ce, il ramena ses jambes si fines contre son torse, baissant les yeux sur l'étrange carte qui les séparait encore. Ainsi recroquevillé sur lui-même, de sa petite taille, il prenait une apparence plus faible et craintive. Il avait resserré ses doigts sur ses épaules et restait silencieux, tendu, même si ses yeux mi-clos lui donnaient un faux air paisible...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Mar 19 Juin - 21:47

Rose ne régie pas plus que sa regardant l'arme entre ses mains qui était si fine et douce et cette arme si lourde et dangereuse.
Elle garda l'arme en main bêtement ne sachant pas quoi en faire n'ayant rien de mieux pour le placer même si cela était vraiment chiant a garder en main.

Puis elle entendit le mec rat qui demander des armes légère à son amis qui lui informa qu'ils les feraient.
Mais quand on entendait leur conversation, il semblait si énerver après ce chat, alors qu'en fin de compte c'était pas lui le méchant de l'histoire mais le cochon, non?

Elle soupira discrètement, elle n'aimait pas être la, elle aurait préférer rester chez elle avec ses amis..
Puis elle regarda le rat se poser semblant vraiment ne pas vouloir partir et dormir la.à terre comme sa sans rien et manger ce truc qui ressembler à une poudre?

Elle regarda le sachet et sentit mais cela ne sentait rien du tout elle mit un doigt et gouta ne comprenant pas ce que cela lui servirait de manger que sa?

Puis elle se contenta de s'asseoir à terre et plaça ses genoux vers sa poitrine et baissa la tête tristement repensant à ce qu'elle n'allait pas revoir avant bien longtemps, et se demanda comment vivait ses amis à présent? mais en y réfléchissant bien si elle avait bien compris à l'heur d'aujourd'hui ils étaient mort depuis longtemps, il n'y avait personne ici même pas un seul animaux, tout était si calme, horriblement calme..

Elle fini par fermer les yeux avec l'arme placer entre ses genoux et son ventre..


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 20 Juin - 0:09

...


Le ciel était éclairé d'une faible lueur à cette heure de la matinée, l'astre sombre ne s'était que de peu déplacé de devant le soleil rouge. Rose aurait pu espérer avoir rêvé, mais elle était toujours là, dans le même monde... Le Rat était assis à la même place, son sachet de "nourriture" délaissé, roulé en boule à côté de lui, alors qu'il avait rangé l'étrange carte dans sa poche. Il tenait en main une barre de fer qu'il gardait précieusement contre lui, le regard fixé au sol. Il semblait épuisé malgré la nuit passée, et surveillait toujours Rose avec attention. La poussière qui dansait encore la veille au dessus d'eux suite à l'effondrement du bâtiment du Chien était à présent complètement retombée, tant et si bien que les épaules du Rat semblaient toutes poussiéreuses, comme tout autour d'ailleurs, recouvert d'une fine couche blanchâtre.

Tout semblait néanmoins très calme encore, ce n'était que le petit matin, et le sol était à peine éclairé de la lueur rougeâtre du soleil, donnant une impression de flammes aux herbes fraiches légèrement humides, toutes recouvertes de cette fine pellicule de poussière de béton blanche. Alors que le Rat commençait à s'ennuyer d'attendre dans le silence et s'apprêtait à réveiller Rose pour qu'ils se déplacent, une voix survint, lui arrachant un sursaut.

« Woaw, il plaisantait pas quand il disait que c'était des ruines ! »

Rat se releva d'un coup, cherchant autour de lui d'où provenait la voix. Il ne parvint pas à voir après un moment une silhouette perchée sur un des monticules de déchets en tous genres : c'était un homme de grande taille, peut-être un mètre quatre-vingt, possédant une longue chevelure aux couleurs de feu, et un regard perçant ambré. Il portait un blouson à carreaux bleus et blancs par dessus un haut blanc cassé, ainsi qu'un vieux jeans déchiré et troué par dessus des baskets qui semblaient hors services depuis longtemps. Une longue écharpe aux teintes brunâtres entourait son cou, insistant sur la finesse de son visage au regard pourtant si dur. De sa chevelure dépassaient deux petites oreilles noires, et une longue queue rousse rayée de noir subissait les aléa du vent dans son dos. Alors qu'il observait les décombres du bâtiment, il baissa la tête pour voir enfin Rat et Rose posés ici. Un sourire carnassier s'étira sur son visage.

« Tiens, des survivants dans les alentours ?
-Qui t'es toi ?!, lança sèchement Rat en pointant sa barre de fer, arme improvisée, vers le nouveau-venu.
-T'es bien insolent gamin, on parle pas comme ça à ses ainés », rétorqua le grand félin en arrangeant le gros sac qu'il portait sur son dos.

Rat rétorqua en crachant, ramenant son arme sur son épaule.

« Ben quoi pépé, t'arrive dans mon secteur comme ça et tu crois que je vais t'accueillir avec des rations et un verre d'eau comme ça ? Faut pas espérer le grand luxe ! »

Le nouveau-venu afficha un sourire plus jaune cette fois-ci ; avant même que le Rat n'est pu poursuivre, il bondit soudain au bat de sa montagne de déchets, atterrissant pile devant le Rat qui sous l'effet de surprise se laissa tomber en arrière, exécutant une roulade en guise d'esquive en se relevant, prêt à rétorquer à une attaque. L'inconnu sorti une sorte d'épée à poignée circulaire de son sac. Le design de l'objet se rapprochait fortement de celui de l'arme de Rat, à la différence que le métal semblait plus récent et la lame plus abimée que celle qu'utilisait Rat.

« Eh bien boule de nerfs, on cherche la bagarre ? Ça tombe bien j'ai toujours besoin de m'échauffer le matin pour me réveiller ! »

Rat cracha, jetant la barre de fer et se retourna vers Rose d'un air tendu, lui lançant :

« Qu'est-ce que tu fous encore là ?! Lance-moi mon arme et cours te cacher tant qu'il est encore temps ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 20 Juin - 0:19

Rose se réveilla doucement en entendant une vois au loin comme une si une sonnerie de réveille venait de faire irruption.
Elle leva la tête encore fatiguer et regarda en se frottant les yeux l'homme qui était dans les décombres à regarder en parlant du faite qu'il ne pensait pas voir des survivant.

Alors que le Rat était lever semblant très tendu à ce moment précis.
Rose ne broncha pas, pas très reveiller et ne sachant pas ou était le danger de voir un homme ainsi leur parler l'air de rien.

Mais quand il alla jusqu'à eux avec une tel grâce mais avec une force qui semblait grande, cela la fit sourire en voyant le Rat tomber au sol, cela était quasiment jouissif de voir cela.

Puis se levant elle entendu le Rat lui parler et comme d'habitude avec son ton méchant au lèvres.
Rose:..on ta pas appris a dire merci?

Elle n'attendit pas la réponse sachant que sa serait pas un merci et se contenta de lui lancer larme avant de partir, assez rapidement mais pas en courant fallait trop en demander..
Rose avança encore et s’arrêta à plusieurs mètres d'eux se disant qu'elle allait voir un combat entre deux mecs a moitié animal, quel histoire..


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 20 Juin - 12:57

Sans même accorder un mot de plus à Rose, à présent arme en main, Rat la braqua sur son adversaire en s'apprêtant à tirer, mais celui-ci avait profité de son court moment d'inattention pour s'approcher, donnant un coup de sa lame dans l'arme du Rat de telle manière que celui-ci, déstabilisé, ne l'eusse plus dans sa ligne de mire. L'inconnu assena aussitôt avec habileté un second coup du tranchant de l'épée, mais Rat avisa, se jetant du côté opposé pour s'éloigner d'une roulade, sortant du même coup la lame de son arme en avisant qu'il ne pourrait pas à cette distance user de la puissance de feu du révolver. Mais son adversaire ne reprit pas les attaque, lâchant un rire narquois.

« Plutôt maladroit, pour un Rat.
-Plutôt faible, pour un Tigre ! », rétorqua Rat en crachant.

Ledit Tigre éclata d'un puissant rire, semblant très amusé par la situation.

« Alors je suis reconnu ?
-Non tu crois ? », soupira Rat d'une voix exagérément ironique en dardant un regard accusateur sur la queue de Tigre.

Celui-ci suivit son regard, remuant la queue sous ses yeux pour s'assurer que c'était bien de cela que voulait parler Rat, puis adressa un regard moqueur en direction de celui-ci, dévoilant à nouveau ce même sourire carnassier qui lui allait si bien.

« Et observateur avec ça, oh que j'ai peur... »

Rat n'eut pas le temps de rétorquer que Tigre était déjà à sa hauteur ; sa lame frôla la joue du rongeur qui eut à peine le temps de dévier le coup pour éviter une blessure mortelle, voyant déjà un second coup arriver par le bas. Il réussit à parer également le second, renvoya le troisième, mais pour éviter le quatrième dû à nouveau exécuter une roulade arrière. Le Tigre souffla un peu, laissant échapper un rire.

« On m'avait dit que le Rat était rapide, on ne m'a pas trompé !
-On ? »

Tigre ne répondit pas à la question de Rat, se lançant dans un nouvel assaut. Les coups pleuvaient, toujours plus forts, et le Rat commençait à avoir du mal à retenir les coups, ses bras tremblant sous l'effet de la force du grand félin. Il finit après avoir réussi à esquiver un dernier coup d'une roulade sur le côté à s'éloigner au maximum, mais sans pouvoir s'enfuir car alors qu'il allait se camoufler derrière une des piles de déchets il sentit l'air se couper à côté de lui, voyant bien vite dans son champ de vision l'éclat de la lame de Tigre. Il bondit aussitôt sur l'amas de déchets, l'escaladant en moins de deux pour tenter d'échapper au Tigre, et quand celui-ci arriva à sa hauteur, bien lentement puisqu'il n'égalisait pas l'habileté du rongeur, le coup qu'il tenta d'asséner comme un coup final lui fut fatal : en effet, alors que la lame de Tigre s'abattait en direction du crâne de Rat, celui dernier donna du même trait un coup vers la poignée de l'arme de Tigre.

L'arme du grand félin fut envoyée dans les airs sans que celui-ci n'ait le temps de réagir. Il poussa un grognement à mi-chemin entre le cri de surprise et le rugissement bestial. Le Rat profita de son désarmement pour tenter de lui assener un autre coup, mais le Tigre se laissa tomber pour éviter l'attaque, chutant en bas de l'amas de déchets. Alors qu'il se relevait, Rat était déjà au dessus de lui prêt à l'attaquer. Une lueur passa dans les yeux du grand félin... et alors que la lame s'abattait en sa direction, il sortit soudain un objet de son sac, déviant la lame et abattant l'arme improvisée sur la tête de Rat.

CLONG

« Aïe ! »

Tigre éclata de rire en voyant Rat tomber sur le séant, ramenant ses mains sur son crâne avec une mine boudeuse, une larme de douleur au coin de l'oeil. Il n'était pas particulièrement blessé, mais le coup que Tigre lui avait asséné avec une poêle semblait avoir suffit à le déstabiliser assez pour qu'il se retrouve à terre, sans arme et complètement déséquilibré par ce violent coup au crâne. Le grand félin se releva en soufflant, semblant épuisé par le combat.

« Wouah, tu te débrouilles bien quand même pour un rongeur !
-Toi, s'époumona Rat, j'vais te crever ! Aïe...
-Faut pas sous-estimer ma poêle », lui fit Tigre en riant de plus belle.

Le Rat prit un air incrédule, ne semblant pas vraiment comprendre le changement de comportement de Tigre. Celui-ci se redressa finalement après avoir fini de rire, sortant une carte de sa poche.

« Livraison express, Boeuf m'a demandé de t'amener tes nouvelles armes.
-Quoi ? Mais... »

Rat cligna des yeux en voyant Tigre poser son énorme sac de voyage, fouillant dedans pour en sortir deux révolver léger dans le même style que leurs armes à tous deux. Rat prit un air encore plus ahuris quand il les lui donna.

« ... T'aurai pas pu le dire plus tôt ?!!
-Aïe ! »

Tigre ramena ses mains sur son crâne avec un air boudeur.

« Mais, c'est pas du jeu, on frappe pas avec les armes de Bœuf ça fait mal !
-Ça t'apprendra à m'attaquer espèce d'idiot !
-C'est toi qui m'a provoqué », geignit Tigre d'un air indigné.

Rat gonfla les joues d'un air boudeur, se relevant pour arranger ses vêtements. Tigre se retourna alors, cherchant des yeux dans les environs jusqu'à ce que son regard retombe sur Rose. Il sourit, l'air soudainement intéressé.

« Alors c'est à ça que ressemblent les Élus ? Plutôt jolie pour une fille venant de l'autre côté ! »

Le rongeur répondit d'un grognement en adressant au grand félin une mine méfiante, rangeant ses deux nouvelles armes en récupérant l'autre pour vérifier qu'elle n'avait pas été abîmée. Tigre trotta jusqu'à Rose à la manière d'un enfant - ce qui évidemment ne convenait pas du tout à son physique parfaitement adulte - et se stoppa devant elle avec un grand sourire amusé.

« Moi c'est Tigre, j'ai été dépêché par Bœuf pour venir vous filer un coup de main ; c'est quoi ton p'tit non ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 20 Juin - 14:07

Rose regarda le combat sans bouger restant la baillant même un petit peu.
Puis elle les vit monter sur les ruines tout en continuant se battre et vers la fin elle pu même rire en voyant Rat se manger un coup de poêle.

Quel idiot ce Rat et en plus avec son mauvais caractère il allait être désagréable toute la journée..
Puis après un moment ou tout semblait calme alors que les deux parler et même l'homme qui donna deux armes à Rat, ils ne semblaient plus ennemie tant mieux d'un autre coté.

Elle passa ses doigts dans les cheveux comme pour se coiffer puis l'homme arriva vers elle comme un enfant et lui adressa la parole avec un grand sourire.

Rose répondit à son sourire et fini par répondre à sa question.
Rose: je m'appelle Rose enchanter..Tigre? pourquoi les gens d'içi s'appelle tous par des nom de bête?

Elle regarda la queue de l'homme, elle avait encore bien envie de tirer dessus mais cela n'aurait surement pas plus..


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 20 Juin - 17:50

Tigre prit un air surpris quand Rose dit son nom. Pour tout dire, il se demandait plus ce que Rose avait d'une Rose que pourquoi elle lui demandait la raison de leurs noms animaux. Il sourit d'un air évident en remuant un peu plus la queue sans se doutait que cela attisait l'envie de la jeune fille de l'attraper.

« Des noms de bêtes ? C'est des noms normaux pourtant non ?
-Méfie-toi, les roses ça a des épines... »

Tigre regarda Rat d'un air interrogateur alors que celui-ci avait attrapé un reste de tissu qui traînait parmi les déchets pour s'en servir afin d'effacer les traces de leur passage et éviter d'éventuelles poursuites. Le grand félin se retourna aussitôt vers Rose avec des yeux brillants d'intérêt et plein de curiosité.

« Alors c'est pour ça que tu t'appelles Rose, tu as des épines ? Où ça ?
-Quel idiot », soupira Rat en se frappant le front d'un air désespéré.

Le rongeur arrangea ses armes à sa ceinture et, prenant l'autre arme qu'il rangea dans une sorte de fourreau adapté à la taille et la forme de l'étrange révolver, s'approcha des deux autres personnages en tendant l'arme à l'élue, l'air toujours aussi tendu.

« Reprend cette arme, tu apprendras à l'utiliser sur le chemin, il faut se déplacer.
-Pourquoi être si pressé ?, coupa Tigre.
-Pour éviter de crever. »

Tigre prit une mine perplexe, puis releva sa poêle devant le visage de Rat qui sursauta, son visage prenant une expression surprise et confuse après un tel sursaut.

« Vous avez pas déjeuné ? J'vous invite !
-Pas question, les rations suffiront !, cracha Rat qui semblait de plus en plus pressé.
-Il n'y a aucun ennemi dans les deux kilomètres alentours. »

Rat prit un air surpris et interrogateur.

« Ça aussi Boeuf m'a demandé de vous le transmettre, ajouta Tigre avec un sourire. Alors, on peu se poser pour déjeuner peut-être ? »

Le rongeur afficha une mine boudeuse et méfiante, rougissant d'un air honteux, mais finalement hocha timidement la tête avant de se retourner pour aller s'asseoir d'un pas pressé et toujours un peu tendu.

« Mais dépêchons-nous, je ne voudrais pas tomber dans un piège.
-Ça marche ! »

Tigre revint vers son sac, invitant Rose à aussi s'asseoir. Son sac était une véritable caverne d’Ali-baba, elle contenait tellement d'objets qu'on se demandait même comment cela tenait dans un tel espace, et surtout comment Tigre faisait pour porter tout cela. Il y avait bon nombres d’ustensiles de cuisine, ainsi que de nombreuses réserves de nourriture "normale". Il installa son plan de travail et commença à préparer un rapide petit déjeuner plutôt copieux.

« Donc, vous vous battez contre Cochon ?, demanda-t-il innocemment.
-Ça me semble évident, répondit Rat. Toi aussi je te ferai remarquer.
-Nop. »

Rat prit un air surpris.

« Pardon ?
-J'ai croisé Boeuf il y a pas longtemps, j'étais même pas au courant que Cochon avait pété son câble.
-... »

Le rongeur prit une mine perplexe alors que Tigre continuait sa petite cuisine l'air de rien.

« Mais t'était paumé où toi ?
-Ahahah, qui sait, je suis un grand voyageur ! »

Rat soupira sans un mot mais releva la tête quand Tigre lui tendit soudain une assiette comprenant ce fameux copieux petit-déjeuner au style plutôt oriental. Le rongeur regarda un moment le contenu de l'assiette mais détourna la tête.

« J'en veux pas.
-Oh, on s'est levé du pieds gauche ce matin ?
-Écrase, file plutôt ça à l'Élue. »

Tigre prit un air surpris et perplexe mais haussa les épaules, tendant plutôt l'assiette à Rose alors que le Rat sortait encore un de ses sachets de ration avec un air glacial.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Mer 20 Juin - 18:12

Rose sourit enfin, il était si gentil ce mec tigre, enfin quelqu'un de gentil ici à part celui de la veille aussi.
Rose: ho merci enfin un vrai repas!

Elle pris l'assiette avec plaisir et commença à manger avec plaisir trop peur qu'on lui vole sa nourriture.
Puis regarda Tigre avec un air intriguer.
Alors il avait tendance à se perdre c'était amusant et à en croire la seul personne qui tenait vraiment à battre le fameux cochon c'était le Rat, cette tête de mule.

Rose: alors si ici c'est aussi mort c'est un cause d'un seul mec?

Elle savait déjà que sa question serais stupide mais sa valait le coup de demander, comment une planète entière pouvait être ainsi a approprie juste par un seul mec.
Sa n'avait aucun sens en fin de compte si il avait une guerre il aurait du avoir plus de personne sur cette terre ou des femmes et des enfants, ou ils étaient tous passer, pourquoi elle serait la seul fille dans les environ quand elle se rappeler de ce qu'avait pu dire hier.


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Ven 29 Juin - 0:22

Tigre regardait Rose manger avec un sourire ; il semblait apprécier voir qu'on aimait sa cuisine. Après tout, il avait tout fait, il pouvait être fier de voir que cela plaisait. Mais à la question de Rose, il perdit son sourire pour prendre un air surpris, avant d'éclater d'un puissant rire bruyant, arrachant un grognement ronchon au Rat qui semblait espérer manger dans le silence.

« Comment ça mort ? On a jamais été autant sur la Terre du Cercle ! »

Il se laissa tomber sur le dos en riant de plus belle alors que Rat lâchait un long soupir, se pinçant l'arête du nez entre deux doigts. Il se retourna vers Rose en reprenant un air plus sérieux, tentant de parler au dessus des rires du Tigre.

« Je ne saurais dire depuis quand cela est arrivé, toujours est-il que notre terre n'est pas aussi vivante que la tienne. Si sur votre territoire vous êtes nombreux, notre nombre habituel environne les douze. Présentement, personne n'est mort, nous sommes même au nombre de treize. Quinze en vous comptant vous, les Élus.
-Ils sont si nombreux de l'autre côté ? », demanda le Tigre, à bout de souffle à force d'avoir ri.

Il se releva, lançant un regard interrogateur au Rat. Celui-ci soupira, semblant ne pas réellement apprécier d'être le centre de l'attention, réfléchissant rapidement.

« Je sais pas moi, j'ai vu en tous cas qu'il y avait bien plus d'une trentaine de gens là où elle se trouvait, demande-lui à elle. »

Tigre cligna des yeux, se tournant vers Rose d'un air interrogateur. Il semblait vraiment surpris de savoir qu'il y avait tant de gens d'où venait Rose, le simple fait qu'il y en ai plus d'une trentaine lui arracha même une mine ahurie. Il se redressa pour se mettre en tailleur avec l'expression innocente et curieuse d'un enfant.

« Comment vous faites quand vous vous battez ? Vous êtes si forts que ça pour survivre ? Ou alors vous devez être vraiment faibles ! »

Il se tourna un peu plus vers elle alors que, enfin calme dans son coin, Rat se remettait à manger d'un air pas vraiment intéressé, tout le contraire du Tigre qui semblait emballé par toutes les questions qui sortaient comme une cascade intarissable de sa gorge.

« Vous êtes comment chez vous ? Tu es quel animal ? Pourquoi tu n'as pas d'oreille ni de queue pour le montrer ? Tu es un quelconque poisson ou reptile ? Ils sont comment chez vous ? »

Il frissonna en mimant une grimace terrifiée :

« Ton monde ça serait pas l'enfer quand même, là où tous nos morts se retrouvent ?
-Laisse-la un peu tranquille tu veux ! »

Le cri de Rat fit sursauter Tigre qui baissa les oreilles d'un air penaud.

« Mais je suis curieux moi...
-Laisse-lui au moins le temps de répondre idiot », grogna Rat dans un soupir exaspéré en rabattant son regard sur l'étrange carte qu'il avait réactivée à côté de lui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Ven 29 Juin - 0:58

Rose n'eut pas le temps de répondre ni d'attendre de réponse, à si il sont 13 dans sur une terre entière seulement 13 comment cela était possible?

Rose continua de manger tout en écoutant les question poser une après l'autre se demandant quand il la laisserai répondre mais il se fit couper par l'autre personne le rat qui lui demanda de la laisser parler au lieu de la questionné à ce point la ce qui la fit sourire.

Rose: bon je vais te répondre, dans mon temps on peux compter plus de 6 milliard d'habitant sur la terre, autant de tout les couleur en Afrique les personne sont noir, en chine plutôt jaune, en France blanc et on n'a pas de queue ni d'oreille mais on a des animaux pour sa, en général on est assez mélanger et on vois très souvent des couple avec une personne blanche et noir, je sais que ça va te paraitre bizarre vue que 30 personne te choquer déjà.
Mais c'est comme sa, de plus il y a des millier de bâtiment, de maison, d'appartement d'école, de musée et encore énormément de chose, près de chez moi par exemple j'allais souvent avec mes amie à la plage pour manger des glaces mon moment préférer après l'école et pour la guerre bien sur il y en a encore un peu surtout dans les pays pauvre ou la politique est dur mais sa serai tellement long d'expliquer tout ce qui y a de mon temps c'est si vide ici quel dommage..

Elle continua son récit encore un long moment expliquant le maximum de chose et aussi sur la vie qu'elle pouvait avoir et comment la population était aussi grande et qu'il avait en France plus de femme que d'homme.

Âpres plusieurs heurs à parler elle fini par regarder son assiette qu'elle n'avait même pas eu le temps de finir et qui devait être froid.

Rose: voila..en gros quoi.


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Ven 29 Juin - 1:16

Tigre semblait purement et simplement abasourdi par les paroles de Rose. Comment pouvait-il y avoir autant de gens, et comment faisaient-ils pour être créés ? Sur la Terre des Cercle, ils étaient des sortes de réincarnations, contrairement à Rose ils n'avaient pas de parents, aussi quand celle-ci parla de sa famille Tigre fut particulièrement intéressé. Mais pas seulement lui, Rat aussi écouta avec attention ce passage. À la fin de ce récit sur la famille, le rongeur baissa les yeux, n'écoutant plus rien de la discussion, l'air quelque peu attristé. Ce ne fut que lorsque Rose eut tout fini qu'il se releva avec un soupir, ramassant la carte pour la ranger dans sa poche tout faisant en sorte de ne pas laisser la moindre affaire derrière lui.

« C'est incroyable, lâcha Tigre.
-En tous cas, c'est bien beau tout ça mais nous devons nous déplacer. Il faut éviter qu'on ne soit trouvé trop vite, Rose doit s'entraîner.
-Alors c'est vraiment une Élue, une vraie de vraie ? », demanda Tigre en se levant.

Rat se retourna avec un soupir, adressant un long regard à Rose avant de hocher la tête, lui retournant le dos pour grimper sur un des monticules de déchet afin d'avoir une vue générale des environs pendant que Tigre rangeait ses outils de cuisine tout en parlant avec Rose, un sourire amusé aux lèvres.

« En tous cas ça a l'air marrant où tu vis, c'est complètement irréaliste ! J'ai un peu de mal à le croire, mais puisque tu es là autant te faire confiance. »

Il rit un peu en fermant son sac, gardant néanmoins sa poêle à la main et son arme à la ceinture ; à croire que l'outil de cuisine était plus une arme que la véritable arme, bien qu'il fallait avouer qu'elle semblait avoir son utilité au vu de la réaction de Rat quand il s'était pris un coup sur la tête.

« C'est assez impressionnant tant de personnes au même endroit qui ne s'entretuent pas. Ce n'est pas notre cas ici, à chaque génération il y a un nouveau conflit, heureusement pour nous nous savons nous défendre, mais...
-Ramenez-vous au lieu de discuter ! »

Rat descendit en quelques bonds de son perchoir, s'approchant avec un soupir en rangeant ses deux armes à sa ceinture, donnant un coup de coude à Tigre pour lui faire signe de se remuer.

« Je lui ai déjà expliqué tout ça, nous ne pouvons pas rester planté, ils risquent de nous trouver.
-Les gens sont de plus en plus agressifs ces temps-ci, soupira Tigre en croisant les bras derrière la tête avec une grimace.
-C'est la guerre, c'est tout », murmura Rat en passant entre les deux jeunes gens pour s'éloigner sur le terrain.

Tigre le regarda s'éloigner un peu avec une mine perplexe avant de suivre le même chemin, faisant signe à Rose de suivre le pas assuré du rongeur.

« J'ai hâte de voir ce dont sont capable les Élus, j'ai pas eu l'occasion de rencontrer l'Élu de Chat », fit-il à Rose avec un sourire emballé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: Le cercle   Ven 29 Juin - 1:39

Rose commença à marcher avec les deux jeune gens tout en discutant avec le tigre même si parfois elle se demandait à quoi elle pouvait bien leur servir, elle qui n'avait jamais rien fait de particulier que les autres de sa classe dans ses journées.

Rose: heu..je sais pas encore moi même..je ne sais même pas ce que vous attendez de moi, je vous l'ai dit dans mon pays il n'y a pas de guerre donc pas d'arme.
Il avait bien des baston entre clamp ou des petites baston entre élève mais pas elle, elle qui c'était jamais battu de toute sa vie.

Elle baissa les yeux à terre se demandant ce qu'elle ferait quand il y aurait des personnes ennemie devant eux, même si 13 c'était rien et que si elle avait bien compris il y avait des neutre dans l'histoire donc il y aurait quoi genre 1 ou 3 personne a battre 3 contre 3 sa doit le faire, non?

Rose: et, on va ou en faite?
C'était vrai sa, ou ils allaient comme sa sur cette planet qui était vide de tout, ou il allaient encore dormir, encore à terre mais elle allait finir par avoir un énorme mal de nuque..


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Le cercle   Mar 10 Juil - 3:38

Tigre réfléchissait intensément à ce dont pouvait être capable l'Élue : déplacer des montagnes ? Souffler des forêts ? Boire une mer entière ? Toutes les pires affabulations passaient par l'esprit puéril du grand fauve qui imaginait Rose accomplissant des tâches plus impressionnantes encore que celles d'Hercule en personne ; bref, l'anarchie totale dans son esprit. Mais à la question de Rose, il s'arrêta un instant d'un air interrogateur, puis afficha un large sourire carnassier mais pourtant si sympathique sur son visage rayonnant de dynamisme.

« Je sais pas ! »

À cette phrase de la part du roux, un lourd soupir de désespoir retentit à l'avant : c'était Rat qui avait ramené sa main à son front d'un air désespéré. Il savait pertinemment que le Tigre était réputé pour n'être au courant que de peu de choses et passer le plus clair de son temps à être perdu il ne sait où, en d'autres termes il ne comprenait pas comment Bœuf pouvait lui avoir fait ne serait-ce qu'un instant confiance. Il tourna un peu la tête vers eux d'un air évident pour leur lancer, tout en continuant d'avancer :

« Il faut trouver un endroit où on ne sera pas trop à découvert. Rester sur la plaine de Chien n'est pas une bonne idée, surtout que quelqu'un sait déjà que je suis passé ici puisque je me suis fait attaquer. On va aller dans la forêt et trouver une clairière discrète, loin des points d'eau pour ne pas être trouvable trop vite, et qui ne permet pas d'être vu depuis le ciel.
-Tu penses à tout rongeur ! », s'exclama Tigre avec excitation.

Rat se contenta de maugréer en accélérant le pas :

« J'évite de crever. »

Tigre haussa les épaules avec un grand sourire, se remettant à imaginer de nouvelles idées toujours plus tordues et extraordinaires à propos du pouvoir que pouvait développer Rose : voler, respirer sous l'eau, creuser plus vite qu'une taupe, changer de couleur, ne jamais mourir ou ressusciter, pouvoir porter le monde sur ses épaules... Faire exploser l'univers ! À cette idée, Tigre se mit à regarder vers le ciel avec un air rêveur, les mains croisées derrière la tête en portant toujours la poêle à la main, suivant Rat qui marchait toujours avec assurance, en vérifiant à peine si Rose suivait derrière le grand fauve...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cercle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cercle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Entrez dans le Cercle des Fées !
» 7ème cercle de l'enfer - mardi 6 mars, 13h10
» Titres du Cercle d'Or, titre à Ambre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde des jeux de rôles :: JDR :: Personnages mystiques :: Futur-
Sauter vers: