AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'école des sous-doués

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Jeu 19 Juil - 23:45

Raito n'eut pas le temps de réagir quand Rose lui sauta au cou ; d'ailleurs, si une telle proximité lui arracha un sourire avec de légères rougeurs, ce ne fut pas le cas pour Val qui lança un regard noir à Rose. Il ne fallait pas oublier qu'il avait des sentiments pour Raito, évidemment...
"Aller faire les boutiques ?, répéta Raito.Eh bien..."
Il leva les yeux vers Val d'un air un peu soucieux. Il se demandait si celui-ci aurait encore besoin de son aide pour quelque chose. L'intéressé effaça d'un mouvement de tête son air exaspéré pour reprendre un air plus calme, lâchant un long soupir en replongeant le nez dans son livre, faisant tourner une de ses longues mèches de cheveux particulièrement raides dans son doigts comme un geste nerveux, répondant à mi-voix :

"Allez-y, je vais jeter un coup d’œil à ce qu'on a. D'ailleurs, comme ça, vous pourrez acheter les derniers ingrédients, je vais vous donner un peu d'argent.
-Ce n'est pas la peine !
, s'empressa Raito.
-J'insiste
, soupira Val en fouillant dans sa poche. Par contre, en échange..."
Il releva les yeux vers Rose après avoir sorti un peu d'argent, l'air légèrement hésitant.

"Pourrais-tu me donner le numéro de Calior ? Il faut que je puisse l'appeler..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Ven 20 Juil - 0:03

Rose resta coller à Raito toute contente qu'il soit la pour les vacances, enfin elle n'était pas seul puis vit quand même les regard de Val, et fini par se décrocher de Raito un peu gêner du regard de celui ci semblant pas content.

Il informa qu'il regarderait ce qu'ils sont en ingrédients puis qu'il insister pour donner un peu d'argent, mais elle fut surprise en l'entendant lui demander le numéro de Calior, en quoi cela pouvait l'aider?

Rose: pourquoi tu veux un plan avec lui?
Elle sourit bêtement tout cherchant quand même le numéro de Calior, quoi c'était possible Ca'ior étant gay et Val étant l'ex de Raito si elle avait bien compris, il aurait pu chercher un nouveau copain après tout.

Elle fini par mettre le main dessus et posa son portable sur la table pour laisser Val récupérait le numéro inscrit sur l'écran du portable.



Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Ven 9 Nov - 0:10

Raito tenta vainement de refuser l'argent que lui tendait Val, mais alors que Rose commençait à fouiller dans sa poche pour trouver le numéro de Calior, Val poussa un soupir exaspéré en prenant de force la main de Raito, y collant les quelques billets qu'il avait récupéré au fond de ses poches avant de lui indiquer rapidement les magasins dans lesquels il devait aller pour acheter les deux derniers ingrédients. Tout en cherchant le numéro, Rose laissa échapper un rire, se laissant aller à la plaisanterie :
"Pourquoi ? Tu veux un plan avec lui ?"
Val releva les yeux vers Rose : évidemment que ce n'était pas cela, après tout il ne connaissait Calior que de nom et risquait de ne pas bien s'entendre avec lui vu à quel point Raito semblait l'apprécier. Mais étrangement, il eut un grand sourire innocent, presque rayonnant et tout simplement surprenant de la part de Val qui répondit sur un ton naturel :
"C'est exactement ça !"Raito frissonna de surprise avant de lui lancer un regard blasé, Val répondant à cela d'un nouveau sourire toujours plus innocent. Il reporta son attention sur la table lorsque Rose y posa son téléphone, sortant lui-même son portable afin de prendre rapidement en note le numéro de Calior.
"Ça c'est fait...
-Sérieusement, tu veux faire quoi avec ce numéro ?
, grogna Raito d'un air méfiant.
-Tu ne vas pas m'en vouloir de prendre un peu de bon temps parfois ?, fit Val avec un sourire amusé. Allez en ville acheter ce que vous voulez, j'ai en rendez-vous à prendre."
Devant l'air guilleret de Val, Raito s'apprêtait à riposter mais n'en eu pas le temps quand Val rendit soudain son portable à Rose, leur faisant signe de dégager au plus vite à tel point qu'il les poussa presque au dehors. Lorsqu'ils se retrouvèrent devant la porte de la bibliothèque, Raito lança un regard ronchon vers la porte tout en se tournant vers Rose.

"J'aime pas quand il se moque de moi."

Val soupira de soulagement : enfin débarrassé de ces deux tourtereaux. Il s'éloigna de la porte, faisant quelques pas dans la bibliothèque pour vérifier que personne n'était là. Personne, exceptée une jeune fille assise au bureau de la responsable de la bibliothèque : Val s'approcha de Yuuri avec un soupir.

"Tout cela commence à être difficile à éviter.
-Mais est-ce que tu veux vraiment tout éviter Val ?
, lui demanda la jeune fille avant de relever les yeux du livre qu'elle réparait. Il y a des chances que certaines de ces choses doivent être faites."
Val hésita un instant puis pris son portable en haussant les épaules, commençant à composer le numéro de Calior.
"Ouais mais ça, on ne le saura que quand elles seront faites."
Il attendit un instant que la tonalité se fasse entendre...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Ven 9 Nov - 1:05

Alors voila..ils étaient bêtement devant la porte de la bibliothèque après avoir été quasiment pousser à la sortie pour aller faire des courses, décidément ces derniers temps c'était très pressant toutes ces journées, entre bosser la journée et aller faire la serveuse le soir, rien n'était de tout repos, mais malgré cela elle peut enfin payer ses études sans que son frère le fasse.

D'ailleurs en parlant du loup, à peine ils repartaient pour aller vers l'exterieur et que Rose essayer vainement de convainque Raito, que Val plaisanter et que même si c'était le cas il en avait tout à fait le droit, son téléphone sonna.
Rose sortie son portable et vit que son frère l'appeler le numéro afficher était le fixe de ces parents, surement pour payer moins cher, c'était connu son frère essayer toujours de faire des économies!

Rose:..bon..
Elle décrocha et pris sa réspiration avant de décrocher pour parler avec Valmort.
Rose: oui?
Elle passa un moment au téléphone en parlant de tout et de rien alors, qu'ils se dirigeait rapidement vers le centre de la ville, qui était assez agiter, fallait dire que c'était bientôt noël.

Puis vers la fin de la conversation entendit malgré elle ses parents parler dans le fond de la pièce, malgré que Valmort essaya de partir de la pièce, Rose entendit ce qu'ils se disaient et son regard s'attrista d'un coup, comme si elle venait d'apprendre la mort de quelqu'un mais ce ne fut pas vraiment sa..

Rose: non c'est rien Valmort..profite bien de tes vacances..
Puis elle raccrocha s’arrêtant devant une boutique d’accessoires, Rose fixa la vitrine se sentant pas très bien, comme si sa gorge était nouer, n'arrivant pas à parler enfin presque, on entendait sa voix trembler, mais fit un effort pour parler à Raito.

Rose: je te laisse y aller je vais attendre dehors.

Calior, lui était tranquillement devant un ordinateur, en train de jouer à des jeu de rôle, malgré le son à fond et sa main cliquant rapidement sur le clavier et la souris, il entendit bientot son portable sonner et fit pause avant de courir sauter sur son lit pour répondre, gardant un petit son de jeu en arrière son dans sa chambre.

Calior: ouech?


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Ven 9 Nov - 18:18

Raito n'avait rien dit de tout le trajet alors que Rose était au téléphone avec Valmort, il se surpris même à sourire parfois alors qu'il entendait quelques morceaux de discussion, mais lorsque Rose annonça qu'elle allait l'attendre il prit un air surpris. Comment ça elle allait attendre dehors ? Alors que c'était elle qui voulait le plus aller faire le tour des boutiques ? Le jeune homme fronça les sourcils, l'air en total désaccord. Il vérifia que l'argent que Val lui avait donné était bien enfoncé au fond de sa poche et empoigna la main de Rose, la tirant dans les rues d'un pas un peu pressé.
"On s'occupera des ingrédients après !"

Il la tira dans une des rues marchandes, avec pour seul but d'amuser la jeune fille...

Val écarquilla les yeux à l'entente d'une musique de fond qui lui semblait presque familière, mais parut encore plus surpris quand Calior répondit sur un ton trahissant un moment de détente. A la vision de l'expression sur le visage de son ami, Yuuri pencha la tête sur le côté, mais Val reprit rapidement ses esprits :

"Hum, j'ai eu un doute pendant un instant
, bougonna-t-il un instant. Calior ? C'est Val, j'ai demandé ton numéro à Rose. J'ai quelque chose de très important dont je dois te parler..."
Il échangea un regard avec Yuuri, et celle-ci retourna à son travail, faisant mine de ne plus écouter. Il se leva, s'éloignant de quelques pas.

"C'est à propos de Raito. De Raito, et de sa mémoire. Mais cela risque d'être un peu long, dois-je te rappeler plus tard ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Ven 9 Nov - 22:10

Rose pensait attendre dehors pour pleurer un peu dans son coin, ou au moins se calmer, mais regarda Calior qui ne semblait pas vouloir partir, il lui pris d'ailleurs le poignet et la tira plus loin ne voulant plus faire les courses mais se promener avant de faire ces achats.
Rose:..mais!

Elle voulu s’arrêter mais il l’emmena dans quelques rues plus loin pour prendre l'air tranquillement avec eux.
Il était si gentil avec elle, c'était bien le seul à être si gentil avec elle, cela lui changer de sa famille qui ne voulait plus entendre parler d'elle.
Rose: ho tu n'es vraiment pas obliger je ne voudrais pas retarder, je sais que tu tient très vite à retrouver la mémoire Raito!

Calior qui entendit qu'au téléphone que c'était Val se redressa de sur son lit et alla éteindre la musique pour ne pas que sa dérange la personne au téléphone.
Calior: ho oui oui c'est bien moi, désolé j'étais sur le jeu et..enfin bref j'ai mit sur pause, donc tu voulait me parler de Raito et de sa mémoire qu'est-ce qu'il y a? quelque chose ne va pas?

Calior s'assit sur sa chaise de bureau et mit le haut parleur avant de pouvoir reprendre la partit sans le son du jeu mais gardant une attention sur l'appel en même temps.


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Sam 10 Nov - 3:50

(C'est bon j'ai fait mon plus gros blabla du RP XD)

Raito secoua la tête aux paroles de Rose, tournant la tête vers elle en lui adressant un grand sourire rayonnant, continuant de la faire avancer dans la rue.

"Il y a des choses plus importantes que la mémoire parfois !"

Il changea soudain de direction faisant entrer Rose dans un magasin de vêtements divers et variés, attrapant quelques vêtements sans vraiment lui demander son avis - robe médiévale, tenue gothique, tenue punk, robe de soirée, tenue complètement démodée, quelques accessoires divers et variés et autres vêtements pas du tout assortis et particulièrement flashy, en évitant tout de même soigneusement les trucs trop sexy qui le faisaient rougir de leur simple présence - et la poussa dans une cabine d'essayage avant de s'éloigner de quelques pas, attendant avec impatience de voir le résultat.

Val prit un air légèrement perplexe en entendant Calior se remettre à son jeu, avec le haut parleur il entendait parfaitement le cliquetis du clavier et de la souris. Un véritable petit génie ce mec aux cheveux bleus... Il laissa échapper un soupir rieur néanmoins, continuant de s'éloigner de Yuuri pour aller plus vers le fond de la bibliothèque regarder les divers livres qu'il n'aurait pas encore lu tout en discutant avec le délégué.

"Quelque chose qui n'irait pas hein... Disons que ça ne va pas vraiment mais ce n'est pas non plus la fin du monde. J'imagine que tu es au courant pour tout ce qui concerne la potion de mémoire : elle permet de se rappeler de TOUT ce qu'on a oublié. Ce qui est volontaire, les amnésie, les trous de mémoire..."

Il baissa un peu d'un ton, la voix plus grave.

"Comme les oublis dus à des sorts..."

Laissant son choix tomber sur un livre dans la bibliothèque, il revint vers une des tables tout en reprenant d'une voix plus claire :

"Tu connais Raito depuis peu de temps n'est-ce pas ? Tout au plus quelques mois sans doutes... Je vais te renseigner sur son passé."

Il ouvrit le livre, et tout en le feuilletant commença son récit :

"Raito n'est pas n'importe quel prolétaire de basse gamme, c'est le fils d'une des familles les plus nobles à la cour royale de l'autre monde. Pour tout dire, je faisais moi-même partie de ces nobles, c'est de là que je le connais, jusqu'à-ce que ma famille soit déshonorée et expulsée de la noblesse... J'ai posé quelques problèmes à Raito avec ça d'ailleurs, fit-il avec un léger rire, même si ça a finit par se retourner contre moi..."

Il cessa de tourner les page du livre, fixant vaguement quelques lettres imprimées, silencieux.

"... Depuis sa naissance, Raito a en lui un pouvoir d'une puissance inimaginable. Je ne sais pas si tu es au courant de la légende des huit armes de Naroia, l'autre monde. On raconte que lorsque le Créateur eut finit son œuvre, les cinq éléments - l'eau, l'air, le feu, la terre et l'éther, l'élément du vide - vinrent se réfugier dans ce monde et furent implantés dans les esprits de cinq personnes, lesquelles étaient en charge de fournir la magie de ces cinq éléments.
Lorsque les batailles des Trois Terres débutèrent, celui qui avait en sa possession l'Ether créa huit armes : quatre sacrées - les poings, le sceptre, les voiles et l’arbalète - et quatre maudites - les chaînes, l'épée, le sabre et le pouvoir. Chaque arme revint à une personne différente lors de la bataille, mais alors que les guerres se calmaient celui qui avait en sa possession le pouvoir, l'arme la plus puissante à cette époque, tenta alors de prendre possession de tout. C'est tout à fait normal quand on est le plus puissant de vouloir être le maître... Mais il fut arrêté, et le pouvoir extrait de lui par le Maître de l'Ether. Il fallut choisir quelqu'un pour protéger ce pouvoir, quelqu'un de plus sincère, moins cupide. Tu devines qui c'est qui le reçu ce pouvoir ?"

Il sourit, se balançant sur sa chaise en fixant le plafond.

"C'est ça son pouvoir... le pouvoir de Raito..."

Il soupira avant de reprendre d'une voix un peu plus rapide :

"Quelques années plus tard, alors que Raito approchait de sa majorité, les armes furent perdues. En réalité elles sont tombées de l'autre côté du portail, dans Gaïa (notre monde), afin d'être protégées des désirs du Créateur qui, par sa cupidité, voulais acquérir la vie éternelle grâce aux armes. Son corps était déjà éternel grâce à ses pouvoirs, mais son âme commençait à se mourir. Sept armes envoyées dans ce monde, trois revinrent à trois jeunes filles : Nova reçu le sabre démon, Yuuri le sceptre des quatre éléments et Akiya les poings d'argent.
Raito décida lui-même, lorsque les armes furent perdues, de passer de l'autre côté du portail afin de trouver le moyen de les mettre en lieu sûr, puisque le Créateur avait la possibilité lui aussi de traverser le portail. Cela a été une véritable boucherie pour se sortir de tout ce pétrin, je ne les ai pas vraiment aidé."

Il rit un peu à cette idée.

"Mais je me suis piégé moi-même, quand on en était arrivé au "boss final"
- il dit cela d'un ton ironique tout en sachant très bien que cela amuserait Calior sur son jeu - c'est Raito qui m'a quelque peu surpris, et je crois que c'est à ce moment là que je suis tombé amoureux..."
Il resta un instant silencieux, rêveur, avant de reprendre aussitôt avec empressement :

"Mais trêve de blabla romantique : lorsque le Créateur a été éliminé, du côté de Naroia c'était le Maître de l'Ether qui devait tout faire pour que le monde ne se meurt pas. Mais après une malencontreuse aventure au cours de laquelle nous avons manqué de perdre Raito, ce même Maître et mort. Alors il fallait quelqu'un pour que Naroia ne disparaisse pas, quelqu'un qui accepte de devenir le Créateur à son tour... C'est à partir de là que j'ai effacé la mémoire de Raito."

Il sourit, s'accoudant à la table d'un air satisfait.

"Le passé de Raito n'a pas été facile, il a perdu pas mal de gens. Alors j'ai profité de mon pouvoir pour effacer quelques pans de sa mémoire : le fait qu'il était une arme, le fait qu'il avait failli mourir. Le fait qu'il avait failli perdre Nova, le fait qu'il avait même failli se marier avec elle, ça c'était par pure jalousie... J'ai effacé toutes ces précisions des mémoires de tous ceux qui étaient au courant. Et j'ai surtout effacé de sa mémoire le nom du nouveau Créateur..."

Il resta un moment silencieux, sans préciser le nom de ce nouveau Créateur en question, et repris d'une voix plus basse.

"Je crains, Calior, que le regain de tous ces souvenirs puissent mettre en danger non seulement Raito mais aussi beaucoup de gens autour de lui..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Dim 11 Nov - 1:36

Rose se laissa pousser jusqu'à la cabine et ria à l'idée de devoir tout essayer ce bordel..
Rose: mais par quoi commencer?
Elle regarda un peu tout puis décida de enfin commencer enfilant les première chose venu, ce qui était un jeans et un haut bleu en dentelle très sympathique mais cela était un peu bizarre sur elle tout de même.

Rose sortir montrant ces vêtements à Raito mais celui-ci fit une tête bizarre et fini par lui dire non de la tête.
Rose sourit et repartie de plus belle faisant plusieurs fois des essayages, alors que Raito s'amuser bien à lui dire oui ou non.
Rose sourit, cela lui faisait du bien de s'amuser avec son amis, il était tellement gentil avec elle, il devait vraiment être le seul vrai amis qu'elle avait, les autres était bien sur de très bon amis, mais avec lui elle se sentait en confiance comme si elle pouvait tout lui dire.

Âpres un long moment d'essayage elle fini par porter une très belle robe, très simple mais ravissante, elle était resserrer sur le haut comme pour rappeler un corset s'attachant par une ficelle au derrière, la robe toucher le sol, on aurait dit une robe de soirée.
Elle fini de la mettre correctement et sortie rougissante un peu, elle n'avait pas l'habitude de porter ce genre de vêtements, plutôt habituer par des jeans et des haut simple, mais jamais des choses aussi beaux.

Rose sortit donc et alla montrer à Raito mal à l'aise.
Rose: je suis moche avec sa, non?
Elle leva les yeux vers celui-ci, avec une mine si mignonne on aurait dit un enfant.

Sur son ordinateur, Calior était particulièrement concentrer sur son jeu, mais aussi sur la conversation téléphonique.
D'ailleurs quand la conversation devenu très intéressante ou plutôt assez compliquer à suivre tout en jouant, il en perdit même toute sa vie et ne cliqua pas sur volet ressusciter, se laissant se plonger sur sa chaise de bureau et pris le téléphone en main tout en gardant le haut parleur.

Calior le laissa parler longuement avant d'entrevoir un blanc et en profita pour parler un peu ne manqua pas de rire sur la remarque du boss final.
Calior: ho je vois, sa serais effectivement contraignant..je ne sais pas trop comment régler ce problème, comment faire comprendre à Raito que c'est une mauvaise idée de faire cela je ne vais pas lui mentir en disant que je ne sais plus le faire sa serais une bêtise il irais voir une autre personne de toute façon..

Il réfléchie longuement à ce problème se grattant la tête.
Calior: mais dit moi..c'est qui le nouveau créateur?


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Dim 11 Nov - 2:16

Raito et Rose restèrent un long moment dans le magasin de vêtements : les tenues s'empilaient, toutes plus extravagantes les unes que les autres et toutes plus ou moins amusantes. Elle passait de la simple tenue avec jeans et haut en dentelle à toutes sortes de vêtements farfelus que l'on se demandait où Raito avait bien pu les dénicher, alors que d'autres particulièrement beaux faisaient hésiter Raito sur le fait de dire non, mais l'envie de voir ce qu'il y aurait plus loin le faisait souvent secouer vigoureusement la tête dans l'impatience d'un autre changement. Quant enfin la dernière robe lui apparu, il écarquilla les yeux, surpris.
"C'est moi qui ai pris ça... ?, murmura-t-il pour lui-même.
-Je suis moche avec ça non ?"
Raito sursauta. Elle ? Moche ? Il secoua la tête en éclatant de rire : quelle idée !
"Tu parais un poil trop mature !"
Il s'approcha d'elle, prenant un pan de chaque côté de la robe pour les relever légèrement, comme pour raccourcir légèrement la robe, de telles façons qu'elle arrivait juste en dessous des genoux de manière un poil plus bouffante, retombant légèrement sur ses mollets.
"Moi je te verrai plutôt comme ça..."
Il releva les yeux vers le visage de Rose. Cette fois-ci, la proximité ne le fit pas rougir, à croire qu'il commençait à s'y habituer. Il fronça légèrement les sourcils et, laissant retomber le tissu de la robe, attrapa les joues de Rose pour les tirer de façon à lui forcer un sourire :
"Et comme ça !"


Val ferma les yeux aux paroles de Calior : évidemment qu'il ne voulait pas que Calior dise non à Raito, il le connaissait trop bien pour savoir qu'il trouverai quelqu'un d'autre, ou même qu'il essaierai lui-même au risque de s'empoisonner s'il le fallait. Plus têtu que lui c'était presque impossible. Il laissa échapper un rire à la dernière question de Calior, se surprenant même à rire de bon cœur.
"Cela aurait été une bêtise de croire que tu ne serais pas curieux Calior. Mais je pense que tu le devineras par toi-même très bientôt..."
Il cessa de rire, reprenant son sérieux.
"Calior, tu as dû entendre parler depuis que l'enseignement de la magie a été ouvert à tous ceux qui en étaient capables des problèmes qu'engendraient les pouvoirs. On en parlait peu auparavant, car de toutes manières les problèmes les plus importants menaient souvent le porteur de pouvoir soit à faire le mal, soit à tuer. Mais à présent chacun a son problème, ce que l'on appelle les "dessous du don", les "sous-dons". Et rares sont ceux qui ont réussi à se débarrasser de leurs sous-dons ou à les apprivoiser, souvent ce sont les sous-dons mineurs qui ont été réglés."
Il laissa un blanc dans ses explications, réfléchissant à comment formuler la suite. Mais finalement, prenant une grande inspiration, il reprit :
"En réalité, les sous-dons proviennent d'un évènement lié au Créateur. Chaque magie est liée de nos jours à un Maître des éléments. Et comme de plus en plus de dons sont apparus, de plus en plus de Maîtres existent. Maître de la floraison, Maître de la métamorphose, Maître du dressage... C'est le Créateur qui gère l'équilibre de tous ces éléments. Mais le présent Créateur est encore un apprentis, il ne possède pas toute la puissance de son prédécesseur... Alors bien vite, il a perdu tout contrôle sur tous ces pouvoirs."

Il baissa encore un peu d'un ton en entendant Yuuri bouger, surveillant du coin de l’œil. Quoiqu'elle ait compris à propos des soucis dont il parlait, elle ne devait pas en apprendre plus, il ne voulait pas laisser cela arriver...
"Le Don du Créateur est celui de gérer tous les éléments, mais si ceux-ci ne sont plus contrôlés, que se passe-t-il ? Le Créateur est dominé par son Don pour tout dire, alors son esprit a en quelques sortes été séparé : il reste une partie de lui qui gère le monde, une autre partie est devenue Maître de l’Éther, et une autre encore est devenue celle qui gère les Sous-dons. Une sorte de partie démoniaque, ironiquement parlant."
Il ferma les yeux, plus angoissé.
"Ce que je vais te demander Calior, ce n'est pas de ne pas aider Raito... Le fait qu'il ait perdu la mémoire avant d'entrer dans cette école était pour moi une opportunité : non seulement j'ai eu la chance d'avoir une réponse à mes sentiments, mais surtout j'ai pu lui éviter des dangers. Raito est impulsif, mais même s'il peut sembler égoïste il est en réalité trop altruiste, et je sais que ses amis ne le retiendront pas. Si sa mémoire lui revient, il va tout comprendre, puisque son Don est lié au Créateur à présent. A tous les coup il va partir à la recherche de ses parties..."
Il se tu un instant alors que la cloche se mettait à sonner, annonçant l'approche du soir. Il n'acheva qu'une fois que le bruit fut passé, voyant au passage Yuuri enfin sortir de la bibliothèque.
"Protège-le."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Dim 11 Nov - 2:51

Rose vit Raito allait vers elle et ne bougea pas regardant comment il placer la robe, alors comme il trouvait sa plus sympa qu'à d elle était un peu relever, il etait pas insensible à son charme si on pouvait en croire son regard, il semblait faire tellement d'effort pour la rassure, c'était vraiment rassurant de sa part
Rose pensait répondre mais surpris Raito voulant la faire sourir en levant ses lèvres tendrement tout en riant pour sa part.
Rose: ho que tu es bête!

Elle ira un petit peu puis fixa celui-ci avant d'approcher son visage du siens collant presque sa bouche mais s'arrêta à quelques millimètre avant de se contenter de le prendre dan ses bras, on le serant fort profitant de cette instant de douceur.
Rose: merci..maintenant je sais que si je devais partir quelqu'un serais triste pour moi..

Elle se recula et retourna dans la cabine refermant le rideau pensant se rechanger pour remporter ses vêtements, il allait bientôt falloir qu'elle aille travailler.

Calior essaya de se détendre pensant à tout ces probleme, il devait donc faire attention à Raito mais sans qu'il le sache sinon celui-ci se poserai pas mal de question..
Calior: tu peux compter sur moi! Mais je ne pourrais malheureusement pas toujours être la, et toi fait attention à Rose, je ne voudrais pas que Raito la délaisse, elle semblait se rapprocher beaucoup de lui, elle ne supporterai pas une perte d'amitié.


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Lun 15 Juil - 14:03

Rose parut un peu surprise par le geste de Raito, mais alors que celui-ci relâchait la pression sur les extrémité des lèvres de la jeune fille avec un sourire encourageant, elle se mit à rire de bon cœur en le traitant gentiment d'idiot. Il rit aussi à cette remarque, avouant qu'il y avait difficilement plus bête que lui entre deux rires, mais il se stoppa soudain quand Rose s'approcha de lui. Ils étaient à quelques centimètres l'un de l'autre, non, à quelques millimètres. Leurs nez se frôlaient et il sentait le souffle rafraichissant de Rose sur son menton. Ses joues, en un rien de temps, s'étaient teintées d'un rouge écarlate par l'afflux sanguin lié à son embarras, alors que son cœur s'était rapidement emballé à lui en faire mal à la poitrine ; tout semblait étrangement silencieux autour de lui étrangement... Mais la pression se relâcha soudain quand le visage de Rose passa doucement à côté du sien pour aller se loger dans son épaule alors que les mains de la jeune fille allaient se rejoindre dans le dos de Raito. Il eut un léger frisson au ressentit bref de la douce peau de la jeune fille contre sa joue, mais ne fit d'abord rien, observant l'épaule de son amie en silence.

"Merci... Maintenant je sais que si je devais partir quelqu'un serait triste pour moi..."

Le cœur de Raito se serra soudain à l'entente de ces quelques mots. Pour une fille si jeune Rose avait des paroles étrangement lourdes de sens et particulièrement mornes. Son regard s'attrista alors qu'il serrait les lèvres, embarrassé : quelle idée... Ses mains encerclèrent le corps de Rose pour la maintenir un instant contre lui, le rassurant de la chaleur de son ami contre lui. Mais après un assez court instant, Rose émit la nécessité de se détacher de lui, et il la laissa repartir, regardant longuement le rideau de la cabine d'essayage dans laquelle elle était retournée. Il baissa les yeux.

"... Moi je ne veux pas que tu partes...", soupira-t-il à voix basse comme pour lui-même.



Val eut un moment de réflexion après les paroles de Calior avant de légèrement secouer la tête avec un sourire, laissant échapper un léger chuintement amusé assez loin du téléphone pour ne pas émettre un son trop dérangeant pour les oreilles dans le téléphone de son interlocuteur.

"Raito est bien une des seules personnes assez idiotes pour ne jamais abandonner un ami, même quand il veut faire croire qu'il déteste quelqu'un ça ne va jamais jusqu'au bout au final..."

Il soupira et se laissa aller sur sa chaise en voyant Yuuri revenir de derrière une des étagères de la bibliothèque en notant quelques lignes sur son carnet, et il reprit d'une voix un peu plus forte, sur un ton plus normal.

"Bien, c'est bon à entendre tout ça. Profite bien de tes "vacances" pendant que je fais du baby-sitting avec les deux autres, tu as intérêt à me revaloir ça Calior~♥"

Achevant cette phrase d'un rire et d'un très bref "à bientôt", il raccrocha le téléphone sous le regard interrogateur de Yuuri.

"Un problème ?
-Je me demandais juste quelle était la raison de cet appel...
-..."


Val rangea son portable dans sa poche avec un sourire amusé, répondant naturellement :

"Calior est un camarade de classe et un bon ami mais je n'ai jamais pensé à demander son numéro alors j'en ai profité. Tu as fini ton rangement ?"

Yuuri fit un simple signe de tête avant de voir Val se lever. Ils échangèrent encore quelques mots avant qu'il ne sorte de la bibliothèque, le regard de la jeune fille fixé sur son dos. Elle fronça légèrement les sourcils, se doutant fortement de quelque chose qu'elle pensait avoir vaguement compris...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Jeu 18 Juil - 17:44

Après un moment dans les bras de Raito, elle c'était contenter d'aller dans la cabine entendant comme un murmure qu'elle ne pu déchiffrer, mais ce n'était pas si grave que ça.
Rose se contenta de se changer et remit ces anciens vêtement avant de sortir les bras charger de tout ce qu'elle avait essayer cela en faisait vraiment beaucoup.

Rose: j'arrive pas à croire que j'ai essayée tout ça!

Elle fixa Raito et alla jusqu'à lui, les déposant dans ses bras comme pour se débarrasser, tout ces vêtements sa faisait quand même beaucoup il allait quand même pas tout acheter, si?

Rose: tu n'es vraiment pas obliger..juste les essayer c'était amuser cela me suffit Raito!

Rose fixa l'heur avant de sursauter, si elle n'allait pas rapidement sur son lieu de travail elle allait être en retard et ne voulait pas vraiment se faire virer il fallait bien payer l'école.

Rose: tu as vu l'heur?! je dois vraiment partir on se vois se soir Raito!

Elle s'approcha et se contenta de lui laisser un baiser sur la joue avant de partir en courant pour sortir du magasin et se diriger vers son lieu de travail qui était à quelques rues de la.
Avec un peu de chance elle ne serait pas trop en retard ou de quelques minutes et cela ne devrait pas se voir..


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Ven 19 Juil - 1:32

Sans vraiment s'en rendre compte et en un rien de temps Raito se retrouva bien bête au milieu du magasin, les bras chargés de vêtements, le visage encore rougis du baiser de Rose et la mine hébété. Haa, c'était bien quand même d'avoir une amie comme Rose... Mais. Raito loucha sur les vêtements. Ah, c'était malin, il avait joué à vouloir attirer l'attention de Rose et le voilà à présent avec tout ça à payer et pas un sou en poche ! Il soupira en s'apprêtant à aller les ranger mais resta sur place, une idée lui traversant l'esprit. Il enfonça la main dans sa poche, en extirpant son portable ; il fit quelques recherches dans son répertoire et se rassura qu'il y ait en effet le numéro qu'il cherchait.

"... *clac* Ahh, ça marche comment ce truc... ?
-Allo papa ?
-C'est peut-être ce bouton...
-Papa, c'est bon tu as décroché"
, grogna Raito d'un air blasé.

Il y eut un silence puis finalement la grosse voix de son père laissa échapper un long rire.

"Light, mon fils !"


Raito soupira ; il avait presque oublié que chez lui il portait un autre nom, une histoire tordue dû au fait qu'il était passé dans un autre monde et bla bla... Il coupa son père qui était parti dans un discours selon lequel il attendait des nouvelles depuis deux bons mois sans espoirs, ayant visiblement eu lui aussi affaire avec celui que Raito avait été ces dernières années.

"Papa, je peux te demander un service ?
-... Quand tu commences une phrase comme ça tu me rappelles il y a trois ans, c'était pas rassurant généralement."

Le garçon ferma un œil comme s'il venait de recevoir un coup : comment ça c'était pas rassurant ? Il n'avait dit cette phrase que la fois où il avait décidé d'aller à la recherche des armes légendaires dans l'autre monde, la fois où il avait décidé de rester habiter dans ce monde, la fois où il avait voulu retarder son mariage, la fois où il l'avait annulé, la fois... Bon, d'accord, c'était pas rassurant généralement. Cependant Raito afficha un grand sourire d'enfant innocent comme si son père pouvait le voir au travers du téléphone :

"J'ai quelques achats de vêtements à faire et-
-Ah zut, comment on raccroche déjà... ?
-Espèce de père indigne, radin, je t'interdis de fuir !!"
, s'écria Raito contre son téléphone.

C'est ainsi que quelques minutes plus tard il se retrouvait à son grand soulagement dans son école, de nombreux sacs dans les bras sous le regard interrogateur de Val.

"Tout ça c'est pour... ?
-Rose.
-Ah, je vois."

Val afficha une mine blasée qui manqua d'arracher un rire à Raito : c'était assez mesquin mais ça restait amusant de voir à quel point il pouvait être jaloux et dans de tel situation ainsi acerbe. Ils commencèrent à marcher en direction des dortoirs en silence. Néanmoins Raito reprit son sérieux après un moment, arrivant à extirper un sac différent des autres de la pile qu'il tenait déjà et le tendit à Val :

"Et ça.
-C'est pour moi ?"
, plaisanta Val avec un sourire.

Il se doutait bien en ouvrant le sac qu'il trouverait à l'intérieur les derniers ingrédients de la fameuse potion. Croisant le regard de Raito, il prit une mine sombre.

"Oh, toi tu as une mauvaise idée en tête.
-Je sais que tu en es capable, fini la potion pour moi.
-Et tu sais que je vais répondre non."


Arrivés dans la chambre de Raito, ce dernier jeta les sacs de vêtements au pied de son lit en se tournant violemment vers Val, hors de lui.

"Pourquoi tu ne veux pas ?! Qu'est-ce que tu as à me cacher, bon sang ?!
-Raito, tu sais que je ne ferais jamais rien contre toi, surtout en sachant que tu avais eu des sentiments pour moi ces dernières années."


Raito se décomposa un instant face à cette évidence : c'est vrai que Val aurait tout à y gagner. Mais alors pourquoi ?

"Val...
-Je suis désolé Raito."


Sur ce, il sortit de la chambre, laissant le jeune homme se laisser tomber sur son lit en soupirant longuement. Est-ce qu'il allait seulement un jour la retrouver sa mémoire ? Il ne pouvait déjà plus attendre...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Sam 20 Juil - 9:43

Après plusieurs heurs de travaille bien fatiguant, elle pu sortir de son lieu de travaille alors que le ciel était déjà bien sombre et elle commença à rentrée pas très rassurer en voyant seulement quelques personne dans ces rues qui ne semblaient pas vraiment net à y bien regarder.
Après avoir répondu à plusieurs messages de son frère elle pu le reposer dans sa poche et continuer son chemin, cela paraissait bien long quand on était seul dans les rues à vérifier que personne n'était derrière vous à vous suivre ou juste pour observer.
Ou peux être qu'elle était trop parano c'était très possible sa aussi à y bien réfléchir.

Une fois rentrer dans la grande école et soupirante contente d'être rentrée sans avoir rentrée aucune personne étrange, elle pu aller vers sa chambre soulager mais bien fatiguer, puis avant d'ouvrir la porte elle se demanda si elle verrait Raito avant d'aller se coucher, hésitante elle alla quand même grande une douche pour être sur de ne pas sentir la transpiration, faut dire c'était bien fatiguant de travailler, heureusement elle n'avait pas cours sa reposer toute de même.

Après une bonne douche bien mériter et avoir grignoter quelques gâteaux au chocolat, elle ouvrit sa porte et la referma avant d'aller vers la chambre de celui-ci et toqua à la porte.
Pas de réponse puis elle hésita mais resta la et retoqua une dernière fois et après elle irait juste se coucher pour ne pas le déranger.


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cricri
Maître du jeu yaoiste
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 21
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Jeu 25 Juil - 18:27

Raito resta un bon moment immobile sur son lit, le regard dans le vide. Il réfléchissait à la raison pour laquelle Val pourrait avoir voulu empêcher qu'il se rappelle de tout, c'est vrai que malgré toutes les emmerdes - et quelles emmerdes, bon sang quel chieur il pouvait faire parfois quand il s'y mettait monsieur-je-suis-plus-sérieux-que-tout-le-monde ! - qu'il avait pu apporter il y avait toujours une raison, plus ou moins bonne, cachée derrière tout ça. Mais en sachant que Val voulait l'empêcher de se souvenir des deux dernières années qui avaient été pourtant si belles pour ce dernier en sa compagnie, c'était qu'il y avait vraiment un sérieux problème caché derrière non ?

« ... Raaah ! »


Raito finit par se relever brusquement, s'emparant des sacs de vêtements qu'il jeta sur son lit pour les débarrasser du passage et alla s'enfermer dans sa salle de bain, ouvrant l'eau de la douche après avoir jeté ses propres vêtements dans un coin de la pièce.

« AH ! FROID ! »


Il secoua la tête, s'apprêtant à tourner l'eau chaude pour égaliser un peu la température mais s'arrêta avec la main sur le robinet qu'il ne semblait pas décidé à tourner. Il s'entêtait pour rien depuis le début de cette histoire, il suffisait qu'il aille voir Nova et les autres et avoue tout, après toutes ces années passées ensemble même s'ils se disputaient souvent ils restaient amis n'est-ce pas ? Mais ils semblaient tous plus apprécier celui qu'il avait été ces derniers temps... Il se laissa glisser le long du mur de la douche, se recroquevillant sous le jet d'eau glacée. Être jaloux de sa propre personne, quelle ironie...

Il ressortit assez rapidement de la douche, pas la peine de faire empirer la situation en attrapant un rhume en plus. S'essuyant assez rapidement - et trop brièvement puisque l'eau de ses cheveux continuait de couler dans son dos - il enfila une sorte de tenue d'intérieur qui devait parfois servir de pyjamas ces dernières années à en voir l'endroit où il l'avait trouvée la première fois, puis sortit de sa chambre pour se mettre à errer dans les couloirs. Il jetait parfois un œil indiscret par les portes ouvertes pour voir deux jeunes filles discuter avec excitation de leur journée, un élève empoté qui semblait avoir fait tomber une pile de livres, un autre en train d'accrocher un énorme poster d'une chanteuse apparemment, une autre assise sur son lit en train de pleurer fébrilement sans trop que Raito sache si c'était de joie, de tristesse ou même de peur... Il s'arrêta devant une porte fermée, semblant la trouver familière. Il devait avoir faire un grand tour du dortoir pour finir non loin de sa porte juste devant celle de... Calior ? Ah ben tiens, pourquoi pas, au moins il se rappelait du chemin, même si dans l'établissement le plus important n'était pas vraiment le chemin vers la chambre du délégué. Franchement, qu'est-ce qu'il irait y faire, ce n'était pas un hôtel quand même...

Il se retourna avec un soupir rieur avant de remarquer après quelques pas pour retourner dans sa chambre, au bout du couloir devant la porte de la même pièce vers laquelle il se dirigeait, une jeune fille.

« Rose ? »


A en voir l'heure ce serait normal que ce soit elle qui soit là, mais il hésita un instant à l'interpeler, jusqu'à la voir se retourner avec un soupir. N'ayant pas eu de réponse elle retournait sans doutes dans sa chambre. Là, Raito accéléra un peu le pas :

« Rose ! »


Il se pressa à sa hauteur, assez surpris et embarrassé de la voir devant sa chambre.

« Euh... tu... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roserouge
Maître du jeu vampirique
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 26
Localisation : A fond dans mes jdr!!

MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   Dim 28 Juil - 11:27

Rose pensa bientôt partir pour retourner dans sa chambre et peux être faire ses devoirs ou bien dormir, faut dire la douche l'avait détendu et elle se dit qu'il était tard et que Raito devait déjà dormir.

Puis se tournant et commençant a se diriger vers sa chambre entendit bientôt son nom et leva la tête fixant celui qui l'avait appeler reconnaissant Raito ce qui la fit sourire et se dirigea vers lui contente de le retrouver c'était quelqu'un de tellement gentil et agréable a vivre, elle ne voudrait le perdre pour tout l'or du monde, son premier meilleur ami..

Rose: je voulais juste savoir comment tu allait et puis je me suis dit qu'on pouvait discuter de tout et rien..

Elle se stoppa en remarquant qu'il avait une petite moue malgré ce qu'il voulait lui faire voir et s'approcha de son visage fixant ces yeux qui semblait triste.

Rose: ça ne va pas? Tu es tout bizarre..


Même si je ne te voie pas, je pense a toi puisque plus tu es loin et plus je t'aime!

Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école des sous-doués   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'école des sous-doués
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Un.... Deux.... Trois.... SOLEIL [ PV Ruth ]
» Paroles de Chansons, Films, etc...
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde des jeux de rôles :: JDR :: Archives-
Sauter vers: