AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Concours n°1] Not all who wander are lost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Lun 17 Nov - 4:30

Époque : Moderne le temps Présent
Concours : Pour s'échauffer
Saison: Hiver

La vie, parfaite représentation de la vie, de cette aiguille qui tourne encore et encore dans toute sa banalité. Pour en sortir, il faut se permettre d’enlever les batteries, jouer avec les aiguilles comme bon nous semble. Mais ce n’est pas donné à tout le monde, d’avoir ce pouvoir. Inconscient il restait dans cette platitude, du réveil et du boulot, de la nuit qui s’amène pour le pousser vers le sommeil. Dans son inconscient, devenue machine qui ne faisait que répéter les mêmes choses. Il rêvait de changement, de chamboulement, n’importe quoi pour venir mettre un peu d’épices dans son plat sans goût. De celui qu’on lui servait à chaque jour, mais qu’il n’aimait pas. Mais il l’acceptait, par politesse sans jamais ne rien dire.  On le prendrait plutôt mal, après tout, n’est-ce pas? De se faire dire après tant d’année, que ce qu’on lui a toujours servis, il l’eut avalé, mais ô combien détesté. Toujours ignorant de ces faits, encore aveuglé, pour le moment du moins. Pas tout de suite, pas encore, pas au tout début de l’histoire.

Qui débuta non loin, qui vint s’installer dans le cartier. Au départ un vieux local à louer, qui peu à peu avait pris vie et couleur. Qu’étais-ce donc cet endroit? Pays des Merveilles … Cela ne lui disait rien. Mais pourtant qui l’appelait, sans qu’il ne puisse réellement comprendre pourquoi. Un petit mystère qu’il étouffa au fils des jours, se disant que sa curiosité finirait bien par lui passer. Cette dernière n’en fit rien, simplement un peu plus piquée à chacun de ses passages. Il tenta de l’apaiser, mais toujours quelque chose lui en empêchait alors qu’il restait un peu plus longtemps, devant ces portes qui ne lui laissaient rien y voir. Pas très doué dans les recherches du net, il ne trouvait jamais rien, rien de plus que ce thème qui revenait encore et encore soit Alice aux pays des merveilles, ou encore de joli paysages paradisiaques. Rien de plus, rien de moins.

Puis vint le jour où ce petit jeu cessa, alors que de simples paroles vinrent lui donner cette dernière poussé dont il avait eu de besoin. De par une simple question de sa part demandant simplement en toute banalité, ce qu’on pouvait bien faire lorsqu’une curiosité ne voulait pas quitter. On la comble et pour l’oublier. Aussi simple que cela. Qui lui fit en même temps réaliser, qu’il était tout à fait ridicule d’avoir autant hésité, au final. Allez va voir par toi-même, et on verra bien. Autrement il n’aurait jamais eu ses réponses, de toute manière.

Le bon soir, arriva, quelques jours plus tard, alors qu’il se décida enfin à se débarrasser de l’odeur du boulot, pour aller tout neuf tout propre, dans ce nouvel endroit. Il ne se laissa pas le temps de rester planté là, pour ainsi finir par avoir l’air d’un parfait idiot qui ne voulait pas entrer et qui attendait après le vide. L’hésitation se fit malgré tout présente, alors que ses doigts poussaient tranquillement cette porte. La musique déjà forte qui émanait et s’échappait d’entre les murs, ne firent que d’autant plus forte dès qu’il y mit les pieds. Il ne comprenait pas, le pourquoi de cette tension qu’il avait ressenti, étrangement soulagé de ne constater qu’il ne s’agissait que d’un nightclub. Enfin juste un peu, mais bon, il ne cherchait pas vraiment à se comprendre. Il se contentait bien assez tôt, de découvrir ce nouvel endroit, tant qu’à y être. Il n’était pas pour rester dans l’entrée. Et puis trop tard, il aurait l’air d’un con faire demi-tour alors que l’employé venait tout juste de lui demander de payer pour pouvoir entrer. Il payait, eh bien il était là pour son investissement tiens, d'autant plus que bon, tant qu'à enlever son manteau autant aller louer un petit casier en prime aussi. Il avait l’air d’un véritable touriste, encore inconscient du genre dans lequel il se trouvait, ne se contentant que de se laisser peu à peu transporter dans cet autre monde. Le feeling lui paraissait étrange, mais il ne détestait pas. Il souriait, en coin, alors qu’il retrouvait par-ci et par-là les thèmes lui rappelant Alice aux Pays des Merveilles. On ne pouvait pas dire que ce n’était pas original, et il fallait dire qu’il ne détestait pas les petites Alice assez sexy merci, qu’il voyait se promener commande à la main. Tant qu’à être là alors, pourquoi pas?

Piquant à travers la piste de danse pour se rendre jusqu’au coin bar plus tranquille, il faut dire qu’il regretta assez rapidement, son élan de paresse de n’avoir fait le tour. Un peu trop coincé, une main et un corps inconnu qui vint rencontrer le sien, un retournement de sa part pour n’y voir absolument rien de bien féminin. Son air surpris virant bien rapidement vers cet air de marbre, pour bien vite faire comprendre à l’autre qu’il vaudrait mieux pour lui qu’il ne le touche pas. Transformé en savon pour enfin s’en sortir, il se permit de respirer, grognant dans sa barbe – qu’il n’avait pas, fraîchement rasé en prime- qu’il n’était pas gêné celui-là. Il voulait bien croire que les gens de nos jours étaient dévergondés et plus ouvert, mais ce n’était pas une raison pour se permettre de toucher ce vers quoi l’on était attiré.

Il prit place au tabouret du bar, soufflant un peu, redevenant ce touriste qui observait. Et le malaise le prit, de plein fouet, émanant de tout son être. Alors qu’il s’était retourné pour observer les gens cette fois. Ceci explique cela. C’était plutôt évident maintenant, alors qu’il réalisa ce dans quoi il venait de ses mettre les pieds. Un nightclub, pas comme les autres non. Non pas car il y avait cette thématique fantastique mais bien car ce qu’il voyait là, dansant collant était sans mélange. Les hommes se collant et les femmes séparément, du moins en grand majorité. Cette réalisation qui lui fit manquer quelques bonds, et qui aurait bien voulu diriger ses pieds au plus vite à l’extérieur. Toutefois une barmaid approchant lui fit faire un saut, lui empêchant de se rendre plus loin en lui faisant retourner de son tabouret.

« Here. Take that. Should help you relax and get in the mood darling. »

Accompagné d’un petit clin d’œil, en prime. Il figea, plus qu’hésitant, démanger par cette envie de quitter. Mais pourtant quelque chose le bloquait, sans qu’il ne sache réellement quoi. Un mystère, encore une fois. Il observait son verre, se questionnant à s’il devrait ou non avaler ce liquide. Une inscription dessus pouvant se lire « Drink me », décidément ils étaient fort dans le thème. De quoi lui ramener une once de petit sourire. Et lui faire voir que s’il restait tranquille ici, tout devrait bien aller n’est-ce pas? Et puis ce verre, il en avait certainement bien de besoin. I’m not drunk enough for this sh*t . Voyez le genre. S’il ne le cala pas, justement. Avant d’en commander un autre, se permettant de le boire plus tranquillement pour cette seconde manche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Lun 17 Nov - 5:23

Une figure, dans la pénombre. Une tête blonde dont le propriétaire demeurait presque invisible aux regards, reculé dans un coin plus tranquille de l'endroit où la lumière se faisait moindre et où il disparaissait, désireux de se perdre dans une observation silencieuse et discrète de la foule. Des hommes avec des hommes, des femmes avec les femmes, des gens aux deux et des gens tout seuls; de la diversité, il y en avait, une masse de corps en ébullition qui cherchaient, l'espace d'une soirée, d'une nuit, à faire abstraction des règles. Dans une frénésie qui les emportait tous, ils se déhanchaient, plongeaient dans la boisson et les plaisirs de la chair sans scrupules ni arrières-pensées, vivant l'instant présent comme si le temps lui-même n'avait plus d'importance, repoussant les limites des tabous de la société. Ils vivaient dans leurs illusions.
Ils étaient beaux à voir.

Et il souriait, comme un chat qui aurait attrapé la souris, sourire éclatant dans la noirceur de son petit coin de salle. Il observait les allées et venues, bien que rare étaient ceux qui ressortaient tôt une fois entrés; lorsque le monde perd tout son sens et qu'il n'en revient qu'à vous de décider de ce que vous en faites, il est tentant de se laisser emporter jusqu'au petit matin. Il se faisait chaque fois un plaisir de voir de nouvelles mouches voler tout droit dans le piège et se faire prendre par la toile de folie passagère. Il se fondait dans le décors, il faisait parti de ce monde qui, effectivement, recelait de vraies merveilles.

Une nouvelle tête faisait son apparition. Un courageux s'essayait, se prenait un refus assez catégorique. Il était mignon. Il était perdu. Un petit être singulier qui ignorait encore dans quoi il venait de mettre les pieds, mais ne tarderait guère à réaliser l'ampleur de son erreur. Succomber à sa curiosité est parfois une bien vilaine chose...
De son coin sombre, il s'extirpa. Intrigué peut-être, par cette nouvelle tête qui ne semblait pas dans son élément. Ils étaient facile à remarquer, ceux-là. Ceux qui étaient venus ici sans comprendre et prenaient un choc en réalisant. Ceux qui se croyaient au-dessus de tout ça, épargnés par les folies de ce monde. Ceux qui étaient, peut-être bien, parfaitement à leur place...

Il se permis de doucement s'appuyer au comptoir et faire un petit signe au Barman pour commander un verre. Il sentait la fraîcheur émaner de l'homme qui arrivait tout juste de l'extérieur, donc la peau devait être encore un peu froide au toucher, les cheveux légèrement humide de petits flocons qui y avaient fondu. Il souriait toujours, plus doucement cette fois, son regard se dardant sur l'inconnu. Parmi tous ces gens, il avait au moins l'avantage de sembler relativement raisonnable et peut-être un peu plus terre à terre. Déjà, il n'avait pas posé les mains sur lui, c'était un plus.

« Alors on brave le froid de décembre pour faire un premier pas vers l'aventure? »


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Lun 17 Nov - 6:07

Premier jour de Décembre, quelle drôle d’idée avait-il eu d’ainsi la débuter. Dans un bien étrange endroit en prime. Un autre monde à ses yeux, et lui qui était perdu, qui ignorait quoi faire ou vers où aller. Il avait voté pour la sécurité plutôt que l’aventure. Aventure n’était certainement pas le bon mot en fait, sachant ce qui plutôt venait de ses produire. Il s’avait à quoi s’attendre s’il osait couper à travers la piste une nouvelle fois. Et dans ce cas, les résultats seraient certainement une touche plus catastrophique.

Pour l’instant il s’en sortait sans trop de difficulté. Quoi de plus normal, il se retrouvait seul alors sans risque. Du moins pour le moment, jusqu’à temps qu’une présence ce fit à ses côtés. En un court instant, il sentit les muscles de son corps de tendre d’une touche un peu paranoïaque peut-être. Qui disparue aussi vite qu’il n’eut apparue, son regard observant cette tête qui se prononçait. Il gardait ses distances, il n’avait pas osé le toucher, il pouvait donc se calmer.

« Oh… Is that obvious? I knew I looked like a tourist but not that much. »  

Ce n’était pas car il se sentait malaise qu’il se devait de se transformer en boule de paranoïa qui laissait comprendre on ne me touche pas, on ne me parle pas. À quoi bon être ici après tout. Discuter, ça devait aller.

« I was just curious about the name. Ain't goin' in an adventure. Let's say I'm just looking. »

Hors de question de lui en faire croire le contraire. Il n'était pas là pour ça loin de là. Oh que non. Car il ne faisait pas partit de ces gens là. Lui qui dépeignait parmi le décor, il le sentait plus que bien, autre raison de son malaise. Non il n'était pas à sa place ici, son monde qui l'attendait, dans lequel il vivait à chaque jour, bien trop calme et sans folie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Lun 17 Nov - 15:34

Il avait vu l'inconnu se tendre un bref instant, oh si brièvement avant de se calmer en voyant que son interlocuteur ne comptait pas l'agresser. Non, à bien en croire son attitude, ce n'était certainement pas un habitué de ce genre d'endroit. Son sourire se fit un peu plus grand et il se contenta de l'observer en prenant une gorgée de sa boisson. Rien qui ne soit pour les fillettes, il buvait comme un vrai homme, bien que modérément pour la plupart du temps. Pas de Porn Star pour lui, et pourtant, il n'était pas rare de voir se promener des gens avec cette boisson sucrée et colorée.

Il échappa un petit rire à la réplique de l'homme et lui jeta un regard à la fois curieux et amusé. Quelque soit la nature de son orientation, il était rapide à s'avouer simple touriste, étranger à ce monde qui évoluait autour de lui et sous ses yeux surpris. Simple façade? Peut-être pas, si l'on en jugeait par cet air bien convaincu et sa réaction première.

« Well, let's just say that the guy over there sure knows where you stand... »

Il rit de nouveau, apparemment amusé par la douche froide que s'était pris l'unique individu s'étant risqué à poser les mains sur cet homme désormais assit à ses côtés. Le message avait eut l'avantage d'être clair, et peut-être étais-ce simplement un refus d'accepter la réalité telle qu'elle était, ou alors réellement n'était-il que du genre un peu trop curieux qui s'embarque dans n'importe quoi sans trop savoir ... Dans tous les cas, il l'aimait déjà bien.

« Pas d'aventure, alors. En même temps je suis pas là pour juger, le nom semble prometteur à première vue ... »

Ils étaient tous entrés ici la première fois pour une raison! Nombreux étaient ceux qui y avaient par la suite trouvé ce qu'ils cherchaient, parmi cette fantaisie intemporelle et ces décors flamboyants... De quoi composer la clientèle de cet endroit hors normes où les gens s'oubliaient.

« So you came here on a winter's night just to look. Your impressions so far? Pretty show-off right? I usually sit by myself in a corner and watch ... They offer quite a show »

Il sembla alors réaliser quelque chose et un nouveau sourire, plus en coin, fit son apparition sur ses lèvres alors qu'il tendait une main vers son interlocuteur.

« I'm Kay by the way. »


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Lun 17 Nov - 23:35

Il devait avouer que la petite scène qui s’était passé, avait franchement aidé à trahir sa nouvelle tête, ce fait flagrant qu’il n’était pas un habitué de cet endroit. Légèrement gêné de ce fait qui avait dû être observé par plus d’un, il cala le tout sous une gorgée pour étouffer ce malaise. Et bien vite il s’eu dit qu’au moins le message semblait avoir été clair pour la plupart des observateurs. D’autant plus l’audacieux en question, qui devait bien garder un œil sur lui, oui. De quoi enfin lui arracher un court rire à cette constatation de l’autre.

Pas encore pour bien longtemps, car la suite le fit changer d’air. Un peu plus tendu, une touche plus neutre qu’il laissait s’y cacher un élan de froideur.  Suspectant une subtilité dans les mots, comme quoi cet homme ne semblait pas tant croire ses mots. Soulignant en prime le mot look dans la suite. Il passa un coup de balais sur ses impressions, sentant un brin de mauvaise folie s’emparer de lui. The guy was just talking, calm down. Il resta quelque peu encore sur la défensive, malgré tout, répliquant suite à sa dernière gorgée;

« Yeah I came to look. I was curious 'cause of the name. Just like ads you see but doesn’t tell you a f*ck*ng thing. You have to look to finally found what this is all about. »

Il avait le parfait exemple en tête, mais il se contenterait de le garder pour lui. Des plans pour en traumatiser plus d’un oui. Rien de mieux, ou de pire, que de tomber sur une annonce japonaise d’une femme accouchant un cheval. Sans le moindre sens, et au final c’était pour un produit d’ordinateur. On résume en détail dans sa tête pour éviter de trop se le remémorer ouais.

« Let’s just say it’s…. original. I mean... Not the people but the theme we can literally see everywhere. »

Pour ne pas dire complètement fou d’avoir appliqué un thème partout. Il n’y avait pas de mot, en fait, pour décrire tout ceci. C’était autant ambigu dans sa tête que dans tout le reste. De ce sentiment étrange qui vous habitait sans que vous n’arriviez à la définir et encore moins en savoir sa réelle source.  

Il observa un instant cette main tendu, se risquant malgré tout à la serrer, ajoutant dans le tout un « Marc » pour se présenter. Bon ouais. Ce n’était pas car il était dans un bar un peu spécial qu’il n’y avait que ce genre de personne non? Peuplé de quelques gens ordinaires, qui ne faisaient que parler, comme cet homme tout juste à ses côtés dans toute sa neutralité. Du moins c’était bien ce qu’il voyait, et il s’y fait plus qu’une peu.

« So what usually push you out of your hole?  You got a thing for tourist or what? »

Une question simple, sans trop de sérieux loin de là. Mais qui malgré tout avait osé, mettre un pied en d’autre lieu qui n’aurait peut-être pas dû. Bon allons, valait mieux un peu rigoler de la situation plutôt que son contraire n’est-ce pas? Valait mieux aussi s’aider. Par un autre verre surtout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Mar 18 Nov - 2:10

Curiosité à l'état pur, comme il l'avait prédit. Le nom ne laisse rien savoir quand à la nature de l'endroit, on se risque à y mettre les pieds pour en avoir le coeur net. Kay sourit simplement et avala d'une traite le reste de son verre. Monsieur riait. C'était un son qui lui paru fort agréable et il se fit la promesse qu'il tenterait de l'entendre à nouveau. Ou du moins voir l'air de cet homme se détendre un peu, moins sur la défensive.

« Yeah, totally. I'd even say it's creepy in its own way. »

Nouveau sourire, sa main tendue vers l'inconnu, inconnu qui lui serra finalement la main. Si le contact avait été quelques brèves fractions de seconde plus long que la normale, Kay n'en fit absolument aucun cas. Marc. Un nom sur un visage et un visage sur un étranger qui étrangement se faisait un peu moins inconnu et un peu plus familier. Présentations faites, un bon pas d'entamé.

Il jeta alors un regard autour de lui. Les gens ne leur portaient pas trop attention, tous à leurs occupations. Dans un coin, quelques personnes étaient assises autour d'une table et buvaient. Chaque fois que quelqu'un s'approchait pour se mêler à leur petit groupe, ils n'avaient de cesse de s'exclamer qu'il n'y avait pas de place; oh, de la place il y en avait, mais après cette remarque spontanée, on osait plus trop se frotter à ces gens.
Creepy indeed.
Il se tourna une nouvelle fois vers le barman, se commandant un nouveau verre. Son second, alors que l'homme à ses côtés- Marc -en avait déjà avalé plus dans le même laps de temps. Abus, abus et il n'était pas le seul. Faites dans l'excès, tous, profitez parce que rien ne vous l'en empêche!
Le verre entre les doigts, un sourire à la fois amusé et peut-être un peu coquin aux lèvres, il releva les yeux vers l'homme suite à la question et souffla, sa voix semblant avoir baissé d'un ton, plus rauque:

« Maybe... »

Il agita légèrement son verre afin d'attirer l'attention de Marc sur celui-ci.

« Or maybe I just wanted a drink... »

Il prit d'ailleurs une petite gorgée et se mit à tourner et retourner le verre entre ses doigts sur le comptoir, haussant finalement les épaules. Ses motifs étaient peut-être un peu complexes, un mélange de curiosité et d'attirance peut-être un peu malsaine envers quelqu'un qui ne rendrait jamais l'attention... Au final, il ne rechignait pas contre la compagnie.

« It's quite nice to have someone to talk to. People here don't talk much, although their tongues often are in great conversations ... So. Straight man alone on a friday night. You got a girlfriend and she's out with some friends to go shopping, which you totally don't feel like doing? »

Ce sourire, à nouveau. Gosh. Il ne faisait que ça, lui sourire, apparemment.

« Does she know about your little adventure? Oh sorry. Sorry, my bad. Your ... observation? »

Cette fois c'est un petit clin d'oeil qu'il lui envoya, mine de rien, le regardant avec une intensité toute nouvelle. Il ne faisait rien, pour laisser entendre qu'il blaguait, pas même rire un peu. Non, il le regardait tout simplement, flirtant à la limite entre neutre et un peu engagé, ne voulant tout de même pas faire fuir cette nouvelle connaissance, mais aimant quand même un peu, c'est vrai, jouer avec le feu.


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Mar 18 Nov - 5:30

Il ne savait trop, s’il devait regretter ses mots, un peu dans ce mélange de brume qui apparaissait peu à peu. Ah tiens, l’alcool qui commençait déjà bien à faire son effet. L’aidant à lui créer ce petit instant de lune, alors qu’il observait le fameux verre de l’autre. Un petit jeu contre un autre, ça lui paraissait raisonnable.

Un léger rire lui échappa, à l’ouïr de ce commentaire ou plutôt constatation. De ces gens parlaient sans mots, de cette autre forme de conversation. « Yeah… It’s kinda hard to miss. » Comme dans n’importe qu’elle situation où l’on pouvait observer deux êtres humains qui se faisaient aller la langue dans un lieu public. Ça ne passe jamais inaperçu, ça. Sauf qu’il n’était pas obligé de regarder hum. Son voisin fera amplement l’affaire, lui et son air qui semblait avoir le sourire facile. Un voisin sans plus ni moins, avec qui papoter plutôt que rien. Il n’avait rien contre.

Toutefois, ces petits sous-entendus commençaient quelque peu à le piquer, le faisant rouler des yeux sans plus ce gêner pour le lui montrer. Avec ses mots si bien soulignés.

« Yeah maybe. Rather be here than there shopping. I mean waiting for hours and hours. It’s f*ck*ng hell man. For the rest it’s not really your business. »

Vérité ou mensonge? Entre les deux est-ce que ça compte? Il avait jugé que oui, décidément. Et peu importe le cas, il aurait sans le moindre doute sortit le même type de réponse. Tout pour s’aider et valoriser son hétérosexualité, pour éviter de se faire embêter. Quoi que pour ce cas aussi, éviter qu’on l’énerve, il était tout de même assez bon pour se débarrasser des nuisances. Un peu de brutalité parfois, mais toujours bien directe. La preuve ayant bien été là à la toute dernière phrase. Plus pour être directe qu’autre chose en fait.

« What about you? You look like a regular. Who likes to… Look at people. Sounds creepy a little bit if you ask me. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Mar 18 Nov - 6:12

Oh, bingo. Un nouveau rire. Un point pour lui.
Il souleva un sourcil à la réplique qui suivit sa question, sans se départir de son sourire, tout simplement amusé par la réponse si catégorique qu'il venait d'obtenir de la part de Marc. La mention d'une potentielle petite amie et très peu de détails sinon l'emphase sur le fait que magasiner était définitivement une tâche longue et pénible. Soit ce gars était réellement insécure et souhaitait se prouver quelque chose à lui-même autant qu'aux autres, soit il était juste chiant et aimait lui remettre sous le nez, so bitchy. Probablement que c'était un peu des deux.

« You got me, I'm a creep. »

Il laissa son regard errer vers le con où il se trouvait avant de se résoudre à sortir de l'ombre et aborder cet étranger. Ce n'était pas la première fois qu'il s'y retrouvait installé. Oui, oui il était un habitué de l'endroit. Il passait plus de temps ici qu'il n'aimerait l'avouer, en une éternelle danse, une condamnation sans fin. Encore et toujours à prendre un verre parmi les fous- fous d'amour, fou tout courts -sans entrevoir de porte de sortie. C'était Elle, qui l'en empêchait. Elle qui le confinait à cet endroit où là seulement, il pouvait s'exprimer.

« I don't have anybody in my life and I guess I'd rather be here than be all miserable in my appartment. That good of a reason to you? »

Son sourire fut cette fois un peu plus bref, un peu plus triste peut-être pendant un bref instant, avant qu'il n'avale le reste de son verre et tape ses mains sur le comptoir.

« Alright. We'll need some tequila over here, dude! Two shots each? Unless you're too much of a pussy ... »

Dès que les shots furent déposés devant eux, Kay riva son regard sur Marc et passa sa langue, peut-être bien sensuellement, entre son pouce et son index, avant d'y ajouter du sel. Il prit la peine de faire un décompte avant de lécher le sel, enchaîner les deux shots et refermer les dents sur le quartier de citron dans une grimace à peine dissimulée. Il frappa l'un de ses poings contre le comptoir en riant, les yeux plissé au son qui lui échappa lorsqu'il reprit son souffle. C'est que ça rentre quand même dedans...

Il prit quelques instants pour retrouver son souffle- et ses esprits -puis passa une main dans ses courts cheveux blonds et passa sa langue sur ses lèvres.

« Hey. Wanna dance? »


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Mar 18 Nov - 6:52

Il avait touché une corde un peu sensible, peut-être. N’ayant dit le tout un peu en blague, sans réelle intention d’attaquer ou raviver la solitude de l’autre. Ce qui était fait était fait.

« Yeah… Well at least you see people.  Lot of special people. »

C’était encore mile fois mieux que de rester seul chez eux à déguster un endroit vide et silencieux. Au moins il y avait de la vie ici, et décidément, cette possibilité de discuter un peu, avec de parfaits inconnus. Cela permettait la diversité après tout, chaque humain différent les uns des autres. Et disons… Certain avec un orgueil plus imposant aussi. Comme celui de Marc, aussitôt piqué par ce défi. Un regard un brin provocateur, alors qu’il avala sa dernière gorgée, un « Watch me. » en réponse. Un oui tout court dans un langage de défi. Il était bien capable d’en prendre, il comptait bien le lui montrer. Et puis bon, ce n’était que deux petits shooter de tequila après tout. Vite avalé et on en reparle plus quoi.

Aussitôt servis, Marc délaissa le rituel du sel et du citron, ne faisant qu’attendre la fin du décompte pour avaler d’un trait les deux shots. Citron encore intacte, ainsi que visage –ça lui en a pris du self control pour ne pas grimacer je vous l’assure-. Qu’un joli contentement d’observer l’autre, ainsi grimacer, poing contre table.

«So weak. »

De la provocation à l’état pure oui. Avant qu’un petit sourire en coin ne fasse son apparition, pour démontrer la blague, pour ne pas qu’il ne le prenne trop personnel non plus. Il profita quelques instants des effets chauds de l’alcool dans sa gorge, et surtout dans son sang, sachant bien qu’il avait mis le pied un peu plus loin que la limite du contrôle. Mais étrangement, il n’avait rien contre désormais. Rien contre cette perte de parfaite conscience, rien contre cette bulle et cette brume qui l’emportait doucement. Il ne cherchait plus trop à comprendre le pourquoi du comment, il se contentait du moment sans rien de plus, sans plus réfléchir profondément. La raison même de son « Huh… Yeah why not. » prononcé. Une fois les deux pieds au sol, il le sentit bien, tout ce monde prendre une autre forme. Un étourdissement qui lui fit perdre le focus un court instant et en quelques clignements le tout fut de retour à la normale. Et alors qu’il observait la piste de danse, il se sentait là, rentrer dans un tout autre monde qu’il ne connaissait pas, mais qu’il ne craignait pas de voir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Mer 19 Nov - 1:15

Cette petite provocation se mérita un regard qui se voulait noir de la part de Kay, mais il souriait toujours en coin et envoya une simple petite claque sur le bicep de l'homme, du revers de la main. Ce n'était pas l'envie qui manquait de la lui envoyer directement derrière la tête, mais il s'était gardé une petite gêne... pour l'instant. Malgré tout, il ne fallait pas oublier de mentionner son air légèrement impressionné devant une telle démonstration de force de caractère et d'orgueil. Oh, il n'était pas dupe, Marc n'avait pas laissé l'expression de son visage le trahir, mais derrière cet air imperturbable se cachait une grimace tout juste retenue dû à l'alcool fort... ce ne pouvait être autrement. Tout de même, chapeau à cet homme.

Il le regarda se lever avec un plaisir évident, conscient que le monde se devait de doucement tanguer un peu à l'instant pour lui. Malgré tout, il n'en laissa encore une fois rien paraître, se remettant du léger choc en un court instant. Kay se leva à sa suite et lui attrapa le coude, l'entraînant sans plus attendre au milieu de la foule. Le meilleur endroit, si vous voulez son avis, pour éviter d'être trop remarqués. Danser seul aux abords d'une masse de corps, c'est attirer l'attention sur vous, alors qu'au centre, personne ne vous porte attention, vous vous fondez dans toute cette effervescence. Du moins, c'était ainsi qu'il le voyait, beaucoup plus à l'aise comme cela.

Ils dansèrent ainsi pendant un moment, tout simplement se laissant emporter par la musique et les doux effets de l'alcool qui se faisaient plus présents encore sur l'autre homme qui lui faisait face. La distance entre eux était encore aux limites de l'acceptable, mais c'était sans compter la foule qui semblait se resserrer un peu, par simple mouvement des corps, amenant Kay soudainement plus près de Marc entre deux petits déhanchements. Oh. Bonjour, espace personnel.

Il devait bien, éventuellement, arriver ce qui arriva. Kay fit un pas de plus, se portant directement dans les quelques pouces qui montaient la garde entre leurs deux corps, dans le but de se rapprocher. Son sourire rieur était toujours présent, il s'amusait clairement, se penchant vers Marc afin de rapprocher ne serais-ce qu'un peu sa bouche de son oreille:

« The place isn't that bad, see! Surely better than shopping! »

Il fallait bien qu'il se fasse entendre par-dessus la musique, quoi !
Et pendant ce temps, ses hanches se mouvaient toujours légèrement au rythme de la musique, dans cette nouvelle proximité instaurée. Il faisait pas chaud là, un peu, à l'instant?


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Mer 19 Nov - 6:14

Transformé en un pantin mobile de ses pieds, se laissant guider à travers les gens et la musique. Peu importe où, il le laissait amplement décider. Il n’avait rien contre se mêler à la foule pour bien se fondre parmi la place. Ils disparaissaient, en quelque sorte. De toute manière, il n’y avait personne pour le chercher.

Cela dû lui prendre malgré tout un peu de temps, avant d’enfin se décoincer presque complètement. Jusqu’au fameux moment où il se laissa enfin aller, par la musique, par la foule et l’ambiance. Et certainement l’alcool l’avait fortement aidé dans tout ce processus. Sans le moindre doute. On pouvait déjà bien voir la transformation du premier homme qui eut entré, et celui que nous avions là. Qui était bien, dans sa brume, dans son sang et corps chaud. Il en perdait la tête, mais tout allait bien alors qu’il avait mis les pieds dans ce qui lui paraissait être une autre dimension. D’une toute nouvelle, qui lui semblait être meilleure et sans limite. Alors il profitait, ayant oublié le temps, la réalité, et tait la raison.

C’était… Spécial. Un mot qui pourtant ne lui semblait pas être le bon. L’unique chose qui était bon en cet instant, était toute cette musique dans sa tête, dirigeant son corps. Qui d’ailleurs, semblait se réjouir de la présence des autres, dans cette harmonie chaotique. Plus loin, plus près désormais. Peu à peu, ce que l’on appelait espace personnel se dissipant. Il n’avait rien contre, et ne comptait pas changer quoi que ce soit. Du moins pas maintenant, ne faisant déposer une main contre le torse de cet inconnu plus apprivoisé, alors qu’il s’exclamait à son oreille.

Il eut un rire, n’ayant besoin de rien de plus que pour démontrer tout son amusement. Qui était déjà bien évident depuis un bon moment… Certainement plus, sous son élan d’audace. Suite à cette nouvelle proximité, à ce rythme une peu plus chaud. En un habile tour, il s’empara de la main de Kay, le faisant danser et semi tourner en un tour, pour s’offrir son dos. S’approchant doucement, le terme d’espace devenu inexistant. Ainsi que celui de la petite gêne, qui fit glisser ses doigts contre cette hanche, quelque uns plus vilain ou était-ce coquin, venant rencontrer cette peau. Pour quelques temps encore, avant qu’une envie de pause ne se fasse ressentir, au niveau de sa vessie, surtout. À son tour d’approcher sa bouche d’une oreille, de s’exclamer sans plus ni moins et sans plus de cérémonie :

« I need to take a piss ! »

Ça avait l’avantage d’être clair. Sujet, verbe, et voilà. Et sans perdre une seconde, en un dernier léger frôlement, Marc se fondis parmi la foule, par contre cette idée de prendre un peu d’air, un peu de repos, qui se ferait direction toilette. Ou plutôt cabine, qui dès son entré se vit se figer un peu en présence de gens, son corps complet comptant bien ne pas trop tarder et terminer dans un endroit clos entre quatre murs. Préférable, avec l’endroit dans lequel il se trouvait. Il ne fallait pas trop chercher à le comprendre, ceci ne voulant pas dire cela. Une toute petite conscience qui lui susurrait le mot gay et qui lui fit déclencher un peu trop son imagination de mauvais scénarios. Ouais, la cabine et rien d’autre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Jeu 20 Nov - 1:16

Il semblerait que ni un ni l'autre n'était réellement gêné de la toute nouvelle proximité. Kay ne faisait rien pour reculer après avoir prononcé ces mots à son oreille et Marc semblait tout aussi déterminé à rester en position, lui offrant même un autre rire, encore une fois, de quoi le faire sentir tout drôle à l'intérieur. Chaud et bien. Une main, contre son torse, pas désagréable oh non, et il était bien à deux doigts de laisser l'un de ses bras entourer ses épaules lorsque Marc le prit par surprise, s'emparant de sa main et le faisant doucement pivoter. Il se laissa bien évidemment faire, suivant le mouvement sans perdre le rythme et sentant la chaleur corporelle se faire plus présente dans son dos, le frôlement des tissus de leurs deux hauts... Il pouvait presque sentir le toucher de son corps contre le sien, aurait voulu reculer juste un peu plus et presser plus fermement son dos contre ce torse, ses fesses par le fait même...

Des doigts se glissèrent soudainement contre sa peau et il n'y eut rien à faire pour réprimer le frisson qui parcouru son corps entier. Hétéro mon cul ouais. Ou alors tout simplement un peu trop saoul, assez pour en perdre ses moyens et surtout, surtout, sa capacité à réfléchir à ses gestes. Kay s'apprêtait à laisser innocemment sa tête retomber contre l'épaule de l'homme et lui servir son plus beau sourire, lorsque celui-ci se pencha de lui-même et glissa quelques mots à son oreille, qui lui firent cligner des yeux d'un air surpris. Et alors que Marc s'éloignait dans la foule, il resta debout là, à le suivre des yeux, un peu abasourdi.

« ... wow. Classy. »


Quelques instants plus tard, il poussait à son tour la porte des toilettes, n'apercevant l'homme nulle part. Il s'adossa à la porte ouverte et jeta un oeil aux quelques autres hommes présents, les bras croisés sur son torse. Lorsque personne ne sembla réagir, son regard se fit plus insistant et il leur indiqua la sortie d'un geste de la tête, son air appuyé et qui ne laissa pas place à la discussion. Faites de l'air!
Tôt l'endroit se retrouva vide et Kay laissa la porte se refermer, s'appuyant au mur, mine de rien, et attendant, tout sourire, la sortie de son nouvel intérêt de la soirée.
C'mon, Marc... Sors de ta cachette...


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Jeu 20 Nov - 1:45

Saoul, sans le moindre doute il l’était. Un autre lui, ayant fait son apparition. Lequel était le véritable? Il est encore bien trop tôt pour le dire. Mais peu importe lequel, ses envies biologiques resteraient elles, les mêmes. Un peu lentes, qui n’attendait que le dernier moment pour se manifester. Tout comme le reste de ses cognitions, à l’exception de son imagination qui semblait plus vive que jamais, amenant ce petit souffle de paranoïa. Le poussant à la vite fait derrière une porte de l’une des cabines libre. Un peu étourdis, son cœur ayant battu un peu trop rapidement en vue de cette réalisation craintive mais légère, il prit un moment pour simplement se retrouver. Et puis un autre pour prendre soin de barrer cette porte pour un peu plus de sécurité. Un regard aux alentours, un air de dégoût par la faute de cette image crasseuse qui avait toujours existé vis-à-vis des toilettes des clubs, et il se risqua malgré tout à la tâche. On ne touche à rien, enfin presque, il devait bien viser après tout. Mais bon on aura compris le principe, quoi que bien rapidement un « fuck off » se fit entendre suivit d’un haussement d’épaule. Et ce fut sans presse qu’il termina, prenant son temps oui, because why not eh.

Il ne remarqua que trop tard cette impression de vide, alors que son regard reconnu rapidement cette tête blonde. Un air un peu perdu, et surtout hésitant, alors qu’il cherchait à comprendre la raison première de sa présence.

« Were you waiting for the toilet cubicle? »  

Au diable la logique bien entendu, la seule ayant été ce fait qu’il eut remarqué cette intensité avec laquelle il l’eu regardé. Il s’était simplement dit que certaine personne avait parfois leurs petite habitude, faute de ne pas le connaître, ayant cru qu’il n’attendait qu’après celle-ci en particulier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Jeu 20 Nov - 3:29

La porte de la cabine s'ouvrit enfin, laissant passer l'objet de ses tentations. Il eut un sourire en coin en le regardant faire quelques pas et lui jeter un oeil. L'incertitude passa clairement sur son visage, son être entier devant se demander ce qu'il faisait là seul à l'attendre. Sa première hypothèse ne tarda pas à se faire savoir, Kay soulevant simplement un sourcil.

« Huh, no, I wasn't. »

Il lui offrit un sourire et ne bougea tout simplement pas, le laissant aller se laver les mains d'abord. Tout pour faire durer le suspense qui commençait à lentement s'instaurer, il ne bougea pas avant un moment, se risquant finalement à se détacher du mur au moment où Marc se détournait des lavabos. Sans un mot, il s'avançait, l'air à la fois tout à fait normal mais aussi étrangement suspicieux. On ne s'avance pas ainsi dans l'espace personnel des gens, au beau milieu des toilettes, pour aucune raison valable. Pourtant, Kay le faisait. Bientôt il avait l'homme coincé contre le comptoir derrière lui, suffisamment près pour être dans sa bulle sans pour autant qu'ils ne se touchent. Tout ce qu'il y avait entre eux, dans ces quelques centimètres d'air, était principalement de la chaleur et de la tension qui en aurait fait crépiter l'air.

« I was just waiting for you... »

Il plaça ses mains sur le comptoir de chaque côté de l'homme, toujours en évitant délibérément les contacts physiques, plantant ses yeux dans les siens avec cette même intensité. Puis, comme s'il faisait référence à ses gestes d'un peu plus tôt sur la piste de danse, puis sa soudaine disparition vers les toilettes:

« Or were you waiting for me... ? »

Son sourire se fit plus charmeur et il approcha lentement son visage du sien. Avec détermination mais peut-être une certaine précaution, marquée d'une brève hésitation une fois tout près, avant le moment final où il osa franchir les minces barrières restantes et poser ses lèvres sur les siennes.


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Jeu 20 Nov - 7:02


Son incertitude devint point d’interrogation, alors que la réponse n’en était pas tout à fait une. Il attendait la suite, qui ne vint pas. Un peu plus d’explications n’aurait pas été de refus, car il ne le voyait absolument rien faire de plus. Pas de toilette, pas rien du tout. Il restait simplement là, à attendre ou alors étais-ce patienter. La raison même, évidemment, il n’en avait pas la moindre idée. Il n’en fit pas de cas, haussant tout simplement des épaules, comme balayant le reste sans plus ni moins. Il était là? Bah qu’il y soit. C’était louche mais bon, il verrait bien.

Pour le moment il se concentra sur le lavabo, pour bien aller s’y laver les mains. Essuyant ces dernières contre ses jeans, il eut une belle surprise en relevant la tête. Lui donnant l’impression en un clignement, l’espace s’était monstrueusement rétréci. En une tentative de réflexe, il recula que pour rencontre un peu plus le comptoir. Il n’eut que le temps d’afficher de gros yeux, reculant bien rapidement sa tête lorsque deux mains vinrent complètement le bloquer, délimitant des frontières sans portes de sorties. Ses iris l’analysant dans les moindres détails, à la recherche de compréhension, de tout, comme de rien.

Et il n’eut qu’incompréhension, fronçant des sourcils, allumer le pourquoi il l’attendait. Il ne se souvenait pas de l’avoir littéralement invité à le rejoindre pourtant. Une réflexion qui prit fin en un instant, une alerte se propageant dans l’entièreté de son corps. Un réflexe, brutal, le pris. Repoussant sans plus attendre l’homme, sourcils froncis, sous l’effet de la surprise. Un peu comme ce médecin qui cogne contre votre genou. Sauf que dans son cas, c’était certainement plus violent et rapide. De lorsqu’on le prenait par mauvaise surprise, ou on osait faire quelque chose qu’il ne voulait pas. Résultat de Kay repousser, mais pas complètement. Deux fortes poignent s’accrochant à son vêtement. Comme s’il eut activé au final, que la bête. Cette partie si peu raisonnable en chaque être humain, sans cognition ni raison. Qui en temps n’aurait pas fait ceci ou cela. Toutefois dans son propre cas…

Marc le fixa, un court moment, avant d’ainsi le diriger contre le mur, l’y plaquant, sans plus chercher à comprendre son propre comportement devenu plus sauvage. Son souffle un peu plus erratique qui tentait un tant soit peu de se retenir. Mais qui au final plongea, allant rechercher ce qui lui avait été brutalement arraché par sa propre personne. La légèreté première n’étant pas, remplacée par l’empressement, par l’envie et le désir tanguant dangereusement entre elles. Soif de goût, de tenter le coup.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Jeu 20 Nov - 23:21

EXPLICITE
Lecture à votre discrétion :3

Kay eut à peine le temps de profiter du contact qu'il était déjà terminé, trop bref, trop court dans cet univers où le temps était si long. Un bref baiser dans lequel il avait mit tout son coeur, brutalement arrêté par Marc qui le repoussa dans un réflexe d'auto-défense plutôt bien aiguisé. Ses poings serrés dans son haut, il avait mit fin au geste en l'écartant sans ménagement et le maintenant par le fait même à une certaine distance de sécurité. Oh, pas qu'il comptait réellement s'avancer une nouvelle fois avec ces mains dans son collet, prêtes à lui faire payer toute tentative compromettante. Non, il était plus sage pour lui de se contenter d'un regard, observant les émotions jouer sur le visage de l'homme qui, toujours, ne le relâchait pas.

Il se sentit soudainement repoussé et manqua trébucher lorsque ses pieds eurent du mal à suivre le rythme imposé, tant le geste fut soudain et imprévisible. Bien vite, son dos rencontra le mur et le voilà coincé entre deux, le premier de chair et de muscles, imposant devant lui, ces poings le maniant à leur guise, solidement accrochés au tissu de son haut. Toujours, il le fixait, les sourcils cette fois froncés, les lèvres entrouvertes sur un souffle un peu plus rapide sous la poussée d'adrénaline lors du brusque changement de position; il se serait presque attendu à un coup de poing, à des paroles acerbes prononcées à son intention; il n'eut rien de tout cela.

Sans prévenir, une bouche se plaqua agressivement contre la sienne et ce fut plus fort que lui, un son lui échappa aussitôt, ses mains jusqu'ici ballant le long de son corps, s'accrochant aux épaules de Marc et serrant, serrant un peu plus fort encore. Pas assez pour lui faire mal, mais dans une sacré étreinte, le tirant contre lui autant qu'il était physiquement possible de le faire, sans jamais détacher ses lèvres des siennes. Plus intense, plus passionné, la chaleur venait de monter d'un cran dans ce nouvel échange. Plus vite, plus pressant. Ils ne semblaient pas parvenir à en avoir assez, s'embrassant presque furieusement contre le mur des toilettes, dans un silence interrompu uniquement par leurs souffles rauques et haletants et les quelques grognements qui échappaient à Kay.

Sans prévenir, il laissa ses mains glisser au bas du dos de Marc, alors qu'il glissait l'une de ses cuisses entre les siennes. Sa bouche s'était logée contre sa gorge, y dégustant la peau, et en ramenant ses lèvres aux siennes, il poussa son corps contre le sien dans une friction chaude, son bas-ventre en entier se pressant contre cette cuisse qui lui était offerte, et envoyant du même coup la sienne offrir à Marc un traitement similaire. Tout n'était plus que frénésie. Il répéta le mouvement, encore et encore, sans gêne ni honte aucune... shamelessly getting off on him like a damn animal. Au bout de quelques instants, Kay se laissa finalement tomber à genoux, ses doigts habiles, bien qu'un peu tremblants de plaisir, d'excitation, de toute l'adrénaline qui parcourait son corps, défaisant le pantalon de l'homme. Il ne mit pas de temps à trouver un rythme, s'assurant de lui montrer toutes les merveilles qu'il savait faire avec sa langue...


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Sam 22 Nov - 7:55

COQUINOU
(Tout autant à votre discrétion ~)

Il desserra son emprise, son élan de tension et de cette tout autre agressivité calmé. Pour n’en garder qu’une toute petite touche, transformé en une chose plus agréable, transmise lors de cet échange. Autant de bouche que de chaleur, un geste fort, les approchants au plus haut point. Assoiffé, sans n’être encore repus, il ne semblait pas en avoir assez. Emporté dans cette bulle, le menant loin de la réalité. Qui peu à peu lui avait extirpé son univers, amnésie de l’instant, oubliant complètement le lieu. Ainsi que les facteurs de risques qui y étaient associés. En l’occurrence des gens qui avaient eux aussi une vessie, et leurs besoins personnels après tout. Entre gens qui tourneraient de bords et coquins qui allaient jeter un coup d’œil qui sait?

Chose qui n’avait pas la moindre chance de traverser son esprit pour le moment du moins. Alors que le tout avait pris une nouvelle tournure. Un peu d’air pour éviter l’asphyxie, une jambe bien placer pour donne un choc électrique et par ce fait même une bouffée de chaleur. Qui rapidement ne pouvait rester que simple, de ces gestes répété naquis une envie tout autre, ainsi stimulé. Il aurait eu beau faire autrement, mais il ne pouvait pas contrôler chaque partie de son corps, en particulier cette dernière. Et puis à quoi bon, il n’en avait guère la motivation ni le vouloir dans cet autre corps et esprit dans lequel il se trouvait. De celui qui se laissait complètement faire, encore peut-être un peu trop coincé pour un tant soit peu participer un peu plus pleinement. Il se contentait de subir, de soupirs.

Jusqu’à ce que ce corps qu’il avait devant le sien, ne lui échappe doucement, se retrouvant sous une pause qu’il ne put qu’apprécier. Il ne fit rien pour le cacher, quoi qu’il ne le puisse pas vraiment en fait. Il y a des signes qui ne mentent pas, qui fut plus léger, désormais plus qu’évident. Ce signe qui eut ressentis rapidement un courant d’air, une vague de frisson le violentant, suivit de cet étourdissement, de cette plainte appréciatrice une fois le tout bien au chaud. Il trouva appuie tête contre mur, haletant, grognant. L’une de ses mains passait dans cette si courte chevelure, tentait de s’y accrocher, pour se contenir. Il avait le vouloir de le faire, mais hélas il en fallait plus. Plus pour se taire, plus pour retenir ses hanches qui bougeaient légèrement pour aider le mouvement. Enfin aider le mouvement et tout le reste, qui sans le moindrement lui laisser plus de signes avant-coureurs, le prit de plein fouet. Résultant d’un Marc un peu bruyant, mais surtout pris dans cette transe qui le rendait autant si peu de tonus et maladroit. Il s’accrocha à cette boite distributrice de papier brun, qui elle, manqua de crocher.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Sam 22 Nov - 20:44

PERVY
Toujours et encore à votre discrétion (a)

Emporté dans la chaleur du moment, dans la brume qui envahissait peu à peu son esprit, il se donnait à fond et prenait pour récompense cette main contre sa tête, qui passait dans ses cheveux, incapable d'y avoir une réelle prise mais ne les lâchant pas malgré tout. La chaleur de cette paume à elle seule suffisait à le faire redoubler d'énergie, ses yeux brillants se levant brièvement vers le haut afin de jeter à coup d'oeil à l'expression de ce visage, désireux de voir plus pleinement l'effet qu'il lui faisait.

Dans un élan un peu fou, il se décida subitement à lui offrir la crème de la crème (no pun intended omg I'm sorry) et s'efforça de relaxer autour de lui, l'une de ses mains lui empoignant une fesse pour immobiliser ces hanches gourmandes qu'il avait jusqu'ici laissées joindre le mouvement. Il ne fut pas long avant qu'il se retrouve le visage pressé contre son bas-ventre, le souffle un peu coupé mais la sensation définitivement pas désagréable. Il se permis de laisser à nouveau un peu de liberté à Marc, encaissant les légers mouvements sans s'étrangler, jusqu'à ce que la fin se bouscule sans prévenir. Un gémissement lui échappa, tout ses efforts déployés à ne pas laisser paraître sa surprise, ni le fait qu'il manquait s'étouffer à l'instant, aussi profondément dévoué sur lui à un tel moment final. Il s'efforça enfin à déglutir avec une légère hésitation, rassuré lorsqu'il ne fut pas prit d'une violente toux comme il commençait à le croire. Il se recula avec lenteur, satisfait de lui-même, ne pouvait s'empêcher de sourire alors qu'il remettait le tout au chaud sous sa prison de tissu et rattachait le bouton du pantalon avec des doigts tremblants.
Didn't even choke. Damn, he was good.

Kay se redressa lentement, levant vers Marc un regard purement indécent en passant sa langue sur ses lèvres étirées en un petit sourire en coin. Fier comme un coq. Pressant une main contre la joue de l'homme, son pouce se permettant une légère caresse, il enfouit son visage dans son cou un bref instant, embrassa sa gorge, remonta effleurer brièvement ses lèvres avant de simplement plonger son regard dans le sien, tenant toujours son visage. Leurs deux souffles se calmaient tranquillement dans ces quelques instants tout à coup beaucoup plus intimes, plus calmes et doux...


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Dim 23 Nov - 1:27

ÇA FAIT OINK OINK
(J’veux dire, c’cochon quoi *out* Enfin pour ce qu’il en reste)

C’était fini, terminé. Un peu trop vite si vous voulez son avis, alors que ses songes se jouaient quelque peu de lui, sa peau en particulier. Elle s’amusait à raviver ses songes de ce qui venait tout juste de ce produite, repassant cette main empoignant ses rondeurs, comme si elle venait tout juste de quitter. Malgré les souvenirs, il resta bien tranquille, faute de voir son environnement encore un peu tremblant, instable. Ses oreilles se firent surprise de ce silence, réalisant après coup les événements un peu précipité sans que ni l’un ni l’autre n’en aient réellement le moindre signe avant-coureur. Et pas le moindre étouffement de la part de Kay. À chacun ses forces décidément. Un pour la téquila et l’autre pour… Enfin bref. Il n’est pas nécessaire de tout mentionner. Laissons la subtilité faire son effet.

Et celui qui fut bas, remonta, ayant eu cette gentillesse ce tout replacer comme il le fut auparavant. On put entendre un petit grognement de la part de Marc, sous ce regard, et cette fierté. Il était un peu comme ça, grognon ou alors étais-ce orgueil? Il ne fallait pas chercher plus loin. La sauvagerie était passé, pour le laisser plus docile, d’autant plus en cet instant alors qu’il se remettait tout doucement, un peu mieux sous les légers traitements. Marc lui offrit un regard tout autre, en un instant, qui semblait chercher quelque chose à comprendre un peu peut-être. Perdu en grande partie, avant que le trouble ne devienne plus évident. Son cœur qui battait un peu trop vite, alors qu’un éclair de raison se vit traverser son regard.

La réalisation, à l’état pur, semant la panique, déformant son air qui fut jadis plus doux. L’on put entendre des coups contre la porte, cette dernière s’ouvrant alors qu’une voix vint briser le silence.

« On peut p’ser maint’nant ? »

Le calme était déjà partit très loin, pas près de revenir, alors que Marc sentait l’affolement l’envahir, sous ce qu’il avait fait, sous ce qui s’était produit, en particulier avec le genre en question. Il ne lui en fallu pas plus, pour s’échapper, se reculant d’abord fixant Kay, avant de se détourner. Pour quitter sans un mot, pour disparaître loin, complètement. Pour ainsi quitter ce monde, par la faute de l’autre qui l’avait subitement réveillé, le sortant de sa petite bulle de bien être, lui faisant voir le malsain. L’extirpant ainsi rapidement du Pays des Merveilles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Dim 23 Nov - 2:07

Le silence se faisait, s'éternisant entre eux pendant quelques courts instant de répit avant qu'une voix ne vienne briser leur petite bulle. Celle-ci eut l'effet d'une gifle sur Marc, le réveillant sur l'ampleur de ce qu'il venait de faire, de toute la signification des gestes posés, et avec qui. Ce n'était pour lui rien de banal, une réalisation choc qu'il venait de mettre le pied dans un terrain inconnu et glissant, dangereux, duquel il semblait vouloir avec empressement s'échapper. Kay n'eut même pas le temps de le retenir, ratant son poignet de peu et ne pouvant que rester là, dans le cadre de porte, à le regarder fendre la foule et disparaître dans la nuit.

Il l'avait perdu. En cherchant à le faire sien, à goûter à ce petit plaisir avec un homme qui n'aurait pas dû l'attirer, il l'avait perdu. Il avait pourtant vu dès le départ que ce n'était pas l'un des nombreux poissons qu'il pouvait se permettre de pêcher; ils ne baignaient pas dans les mêmes eaux. Pourtant la suite s'était enchaînée seule et maintenant, Marc était disparu. Probablement pour de bon. Il l'avait laissé partir avec sur la conscience les mémoires de cet acte, qui reviendraient le hanter en un subtil sentiment de honte; un pied dans la réalité et l'autre dans la folie de cet autre monde dans lequel il avait pataugé l'espace d'une nuit.

Kay retrouva sa place dans le coin sombre de l'endroit, un verre entre les doigts. Quelque chose de fort, pour oublier, pour faire passer cette boule dans sa gorge par la chaleur de la boisson. Ce n'était malgré tout pas suffisant pour apaiser le pincement à son coeur ...



Il retourna au Pays des merveilles tous les soirs. Un peu désespérément, toujours aussi contraint d'y garder les pieds, par la faute de ce qu'il était, de ce qu'il aimait chez ses partenaires. Cet endroit était le sien, son monde à lui, et il n'avait pas le droit de prétendre appartenir au reste de ces gens. Parce que ce n'était pas le cas, pas complètement. Il était différent. Plus ouvert à cette même différence. Les gens étaient durs et leur jugement sans pitié; Marc devait le haïr sans même vraiment le connaître...
Il ne l'avait jamais revu. Avait espéré vainement le voir mettre les pieds dans la place en une soirée enneigée, ses cheveux un peu humides et parsemés de petits flocons. En veston cravate pourquoi pas, après une dure journée. L'air toujours aussi mal à l'aise, mais confiant qu'il connaissait au moins quelqu'un dans la place, quelqu'un avec qui parler ...
Quelqu'un qui s'était permis de lui sauter dessus dans les toilettes.
Ouais.
Pas étonnant, qu'il ne soit jamais revenu.


Il aurait voulu pouvoir lui souhaiter Joyeux Noël. Il neigeait cette nuit-là mais le temps était assez doux. La ville brillait de lumières et le temps était joyeux... Il avait fait l'effort de ne pas retourner là-bas, pas cette nuit-là, même en sachant que l'endroit serait plein. Ce serait avouer qu'il était complètement perdu. Il se le refusait. Peut-être les choses auraient-elle pu être différentes, s'il ne s'était pas emporté comme cela. Les jours avaient passé et toujours regrettait-il autant l'incident, tout comme lui arrivait-il d'en rêver la nuit et se réveiller dans un état tout autre, confiant que si la chose était à refaire, il agirait probablement de la même façon ... Ç'avait été plus fort que lui et à défaut de pouvoir avoir Marc, de quelque façon que ce soit, il avait pu en profiter une soirée, ce qui était mieux que pas du tout.
Il aurait voulu s'excuser et lui offrir un café. Repartir à zéro et peut-être s'en faire un ami. C'était Noël, après tout... Il pouvait bien espérer.


Les voisins devaient être à coup sûr à deux doigts de faire exploser l'appartement. Ce n'est pas car on souhaitait la bonne année dans quelques heures qu'il fallait en faire tout un plat comme ça! Déjà, il y avait de petites détonations et des rires un peu trop bruyants, des bruits de bousculade comme si cette bande d'imbéciles était déjà partie dans un autre monde par la faute de cet alcool traître et probablement quelques autres substances illicites. Kay en avait marre. Demain, il les entendrait tous vomir et en retrouverait probablement un ou deux à moitié mort dans les escaliers... ça, c'est s'ils ne faisaient pas passer l'immeuble au feu durant la nuit, manquerait plus que ça!
Finalement, lorsque le volume monta encore d'un cran de l'autre côté, il roula les yeux et s'empara du téléphone. À 22h le 31 décembre, pauvre mec qu'il allait déranger... Oh, tant pis hein. Il avait qu'à pas devenir flic, ce gars. On sait bien que c'est toujours en temps de fêtes qu'il se passe le plus de conneries...

« Hhh bonsoir... Ya une bande de petits cons qui font des trucs probablement pas très légal à côté, ça vaudrait la peine d'y jeter un coup d'oeil, déjà que leur niveau de décibels dépasse de loin le stade du respect... »

Ouais, il était de mauvaise humeur.
Il était seul, c'était le nouvel an, et il se jouait le rabat-joie en appelant la police pour casser le fun de quelques jeunes. Vie de merde.


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Dim 23 Nov - 6:41

Il ne reviendrait pas. Jamais… Dans ce monde dans lequel il avait osé mettre les pieds, dans ce monde qui lui avait permis de connaître un autre lui, une autre partie de lui qu’il ne connaissait pas. Qu’il ne voulait pas connaître. Il voulait oublier, qu’un rêve, qu’un cauchemar, qu’un mauvais instant dans sa vie. Où il s’était permis de quitter sa propre réalité, où il s’était permis de vivre, autrement. Mais ce temps était terminé. Qu’un souvenir qu’il tenterait d’enfouir en espérant.

Il va s’en dire que la honte l’habitat encore les jours suivants, ainsi que les songes qui refaisaient surfaces de temps  à autres. Il s’aida, retrouvant sa vie quotidienne dans toute sa banalité. Près d’un mois avait passé, lorsqu’il avait fini par réussir à tout effacé. Occupé, toujours divertit à sa façon, en grande parti pas son boulot. Ce même qui l’appelait, un 31 décembre. Rien qui ne puisse réellement le déranger en fait. C’était soit le boulot, ou encore lui qui terminerait le tout avec lui-même. Sa conquête partie bien loin, trop loin, injoignable.  Alors oui, en quelque sorte, il ne voyait pas la différence. Sauf peut-être l’endroit un peu moins confortable dans lequel il se trouvait. Seul dans sa voiture de patrouille, il attendait. Une infraction sous son regard, ou encore un appel.

Pour le moment, rien d’extravagant. Quelques petits abus de vitesses par-ci et par-là, des volants un peu trop lousse qui roulaient étrangement en zigzag. Les classiques de fêtes. D’autant plus de lorsque la nouvelle année approchait. Il en laissait passer quelques-uns empêchait les gros abuseurs de se rendre plus loin. Mais là, il y avait temps mort, cette tranquillité qui le poussait à relaxer dans son siège. Ni vu ni connu, il le baissa pour s’y étaler de tout son long.  Évidemment, aussitôt fait, aussitôt fut-il interpellé. Son nom résonnant à la radio, pour lui indiquer de se déplacer à une adresse bien précise. Du grabuge. En moins de deux il s’y retrouva, se stationnant et sortant pour y voir ce qui n’allait pas. Mais avant toute chose, nous allons voir la source même de l’appel.

L’on put entendre dans les couloirs des escaliers, le son de la communication, une voix particulière annonçant qu’il était arrivé sur les lieux, se faisant répondre le numéro de porte contre laquelle il cogna sans plus attendre. S’annonçant « Mister? I’m a police officer. You’ve called us sir. » Et bien entendu, ce qui arriva devait bien arriver. Non pas la porte qui ouvrir, ça on le savait déjà. Bien pire que cela. Plutôt la crise cardiaque, qui eut lieu pour de bien mauvaises raisons. Cette envie presque réflexe qu’il eut, de détourner les talons. Ou étais-ce de laisser son poing atterrir contre cette figure? Il ne saurait que dire. Entre pointe de haine, de honte, il voyait là une intrusion de cet autre monde dans le sien. Souvenirs ravivés, il se devait malgré tout de calmer ses songes. Un sang-froid de fer, sa seule trahison, de sa mâchoire ayant eu un serrement comme pour se contrôler. Un regard, un peu trop intense qui lui fut dirigé, Marc préférant au final jouer la carte de l’amnésie et de l’ignorance. Et surtout, pour rester professionnel avant tout.

« So what’s the problem Mister ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Dim 23 Nov - 20:43

On lui avait dit qu'ils envoyaient quelqu'un. Il s'attendait d'un moment à l'autre à ce que l'on frappe à sa porte, mais il n'avait décidément aucune idée de l'ampleur du choc qu'il aurait lorsque la chose se produirait. Entre temps, les jeunes de l'autre côté semblaient s'être calmés, c'était bien sa veine ... Il aurait l'air d'un con, à appeler pour un problème qui n'avait même plus lieux à l'heure actuelle. Enfin, ils allaient probablement recommencer d'une minute à l'autre, ou forcément lorsque minuit arriverait ...

Il se leva aux coups frappés et les quelques mots qui suivirent, d'une voix étouffée par le mur qui les séparaient. La police, ils avaient fait relativement vite! Avec un peu de chance, il aurait une belle gueule et sa soirée ne serait pas aussi pourrie s'il pouvait au moins se rincer brièvement l'oeil, ah. Il tourna la poignée, ouvrit alors la porte... et son charmant sourire s'effaça pour laisser place à une surprise qui sembla légèrement douloureuse. Quelque chose passa sur les traits de son visage, reflétant son petit pincement au coeur, avant qu'il ne cligne des yeux et affiche un nouveau sourire, un peu plus doux, tentative de masquer ce qu'il ressentait vraiment au plus profond de lui-même.
Il ne lui avait pas dit qu'il était flic...
Un petit avertissement aurait été préférable, maintenant il n'avait plus qu'une seule envie, à le voir ainsi debout devant chez lui, dans cet uniforme qui le mettait définitivement en valeur, et c'était de le ravager. Très peu approprié et encore moins souhaitable si l'on prenait en compte la façon dont leur première et dernière rencontre s'était terminée... Mais il ne pouvait empêcher cette bouffée de chaleur qui venait de le prendre. Pourquoi lui ? Pourquoi cet homme? Il était damné...

Il l'appelait Mister. Une couche de plus sur le tas de raisons pour lesquelles il lui faisait autant envie.

« The neighbours were loud and probably using illegal stuff over there, but they're oddly quiet now. I bet they've all passed out... »

Il se mordit la lèvre, se résigna à s'écarter du cadre de porte comme pour inviter Marc à l'intérieur.

« Champagne? I won't drink the whole bottle alone and... well, I did make you come here for probably nothing, might as well offer you a drink ... »


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Dim 23 Nov - 21:27

Il ne savait pas, à quoi s’attendre, alors qu’il se tenait là, devant cet homme qui eut habité son court passé. Il ignorait que faire, que dire, à même où se placer. Il avait beau, tenter de rester professionnel, jouer la carte de l’amnésie, il réalisa que ce n’était peut-être pas tant une bonne idée. À quoi bon? Il n’y avait personne, il n’y avait qu’eux. Il réalisa le côté ridicule de la chose, et préféra laisser tomber. Ce n’était pas très adulte de sa part, eu-t-il pensé. Un geste un peu gamin, d’ignorance pour cause de lui en vouloir. Mais au fond, ce fut bien la raison qui gagna. Il lui en voulait certes, un tout petit peu, mais beaucoup plus à lui-même. Il ne l’avait pas forcé après tout. Il l’avait invité, et après l’avoir repoussé, avec accepté avec un grand A cette invitation. Le pourquoi même, il l’ignorait encore, et enfouissait au plus profond de lui-même les questionnements, et surtout les réponses. Il ne voulait pas s’avoir, au fond, et préférait rester dans l’ignorance de cet événement. C’était passé, autant continuer à oublier.

Il resta malgré tout professionnel, offrant son écoute, ayant cette faculté à se séparer lui et son travail pour cet instant. Il osa une petite blague, pour tenter de se calmer lui-même, et cette atmosphère déplaisante qui pesait sur ses épaules.

« Maybe it’s because I scared them. People usually turn into little angel when they see a police car. It’s magic right? »

Un petit rire, léger et amusé, et non forcé malgré le malaise qui semblait persister. Il observait l’espace qui se créait, cette invitation sans mot qui se formait. L’hésitation était flagrante, le doute. Should I or Should I not? Maybe I should go. Il osa malgré tout franchir l’espace, restant dans la limite du cadre porte. Il n’osait pas rentrer, ressentant une force presque hypotonique vouloir l’attirer, alors qu’une autre le retenait, l’empêchant de se rendre plus loin.

« I can’t drink on job…. »

Il l’observait, encore de muni de cette intensité, alors que dans son esprit, tant de chose se produisait. Tout comme dans son corps dénudé de toute raison. Pris entre deux, il y avait un oui et il y avait un nom. Comme si deux être l’habitaient, dans ce combat dont il ignorait le vainqueur. Un début de réponse semblait naître, alors que son cœur débutait à battre un peu plus vite, sous une certaine crainte de l’inconnu, sous la nervosité peut-être aussi. Un pas de plus vers l’avant, une force gagnant au final. Lui créant même un petit sourire en coin.

« But I guess I can make an exception. It'll be our secret. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupio
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Dim 23 Nov - 22:19

Il ignorait à quoi s'attendre, risquant un sourire amusé se transformant en léger rire à la petite plaisanterie qui échappa tout naturellement à Marc. Une petite touche pour alléger l'atmosphère, venant de l'homme lui-même, c'était probablement ce qui le poussait à se détendre un peu et un soulagement se fit voir sur ses traits, ne serais-ce que brièvement.

« Yeah, total magic. You're probably right, at least they shut the fck up ... »

Quelques pas, qui menèrent Marc dans le cadre de porte. Une brève hésitation, comme si l'idée lui paraissait tentante mais qu'une partie de lui, probablement plus raisonnable, peut-être un peu plus craintive, doutait que ce soit une bonne idée. Kay ne faisait rien pour le brusquer, n'osant pas bouger et attendait tout simplement qu'il prenne une décision seul, comme un grand. Le choix final fut de pénétrer dans l'appartement, d'un pas de plus vers l'avant, et accepter l'offre malgré qu'il soit techniquement au boulot. Bah. C'est la veille du jour de l'an après tout. Une petite folie de rien du tout ne fait pas de mal...

Un sourire du même genre fit apparition sur ses lèvres. Un petit secret de plus ou de moins, hein? Enfin, petit, ce n'était pas exactement le mot, le tout premier était d'une ampleur et d'une nature particulière, mais enfin, cette fois-ci, ils allaient prendre un verre et Kay se contenterait de se réjouir de ne pas être complètement seul pendant cette période de festivité. Point. Et non, par « se réjouir » il n'entendait rien de sexuel. Ou pas. Ou ... Eh merde.

« Sure thing... »

Il se contenta pour l'instant de refermer la porte derrière lui et le mener tout simplement au salon, allant pour poser une main contre son omoplate et l'entraîner avec lui mais résistant à la tentation au dernier instant et optant plutôt pour prendre les devants et guider le chemin sans avoir à lui toucher, et en évitant au possible de le reluquer en mouvement dans cet uniforme. C'est malsain, de porter un truc comme ça, vraiment. Il s'efforçait toujours de rester concentré, alors qu'il sortait une flûte de l'armoire et se ramenait les fesses au salon en adressant à Marc un sourire, se laissant tomber à ses côtés sur le divan et lui servant du champagne. Son regard avait une intensité toute nouvelle lorsqu'il le laissa errer sur lui. Son sourire, peut-être, prenait une touche un peu différente, alors qu'il levait sa propre flûte pour doucement la cogner contre la sienne.

« Cheers. »

Il la porta à ses lèvres, prit une petite gorgée et se relaxa dans le divan, posant l'un de ses bras contre le dossier. Il dardait son regard bleuté vers le bel homme assit dans son salon, son corps ainsi mis en valeur par sa position, le bicep bien à la vue, son torse tout en finesse descendant vers des hanches suffisamment bien sculptées, cachées du regard sous un haut sombre qui se contentait de dissimuler, mais laissait à l'imagination ce qu'il y avait de mieux qui se cachait dessous. Tout dans sa position actuelle semblait à la fois naturel, décontracté et purement indécent. Un peu provocateur, peut-être. Et toujours il le fixait, l'air drôlement sur de lui. Il souleva un sourcil, sourire amusé aux lèvres.

« You never told me you were a cop ... »


You are the only exception:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain
Joueur de rôle bilingue
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 10/10/2014
Localisation : Somewhere over the rainbow

MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   Lun 24 Nov - 1:23

La situation se transforma, passant de policier à invité, tout comme Kay passant d’un statut à l’autre. Moins froid, plus conviviale, et surtout moins tendu. Marc se forçant lui-même à voir les choses autrement, à faire mine d’oublier la première rencontre. Une approche qui lui paraissait plus sympathique, alors qu’il eut visité avec pointe de curiosité, ce dans quoi l’homme vivait. Il eut suivit le guide des lieux, s’installant au divan, patientant le retour de l’hôte. Le remerciant de dires et d’un sourire à son retour, ils échangèrent se geste, pour prendre une première gorgée.

Ce ne fut que réellement là, qu’il se permis de complètement relaxer, prenant son aise, plus confortable dans le divan. L’important était qu’il avait l’air bien moins coincé, un bon signe. Un peu moins que Kay par contre, plus neutre tout aussi bien. Il ne se laissa pas tant impressionner, mais avait malgré tout, cette petite touche amusé à le regarder aller. Au moins il était au courant à qui, en quelque sorte, il avait affaire. Il eut un petit rire à cette affirmation, roulant un tantinet des yeux.

« We didn’t talked that much remember? »

Lui en tout cas, il s’en souvenait très bien, à quel point il avait pu abuser d’alcool cette soirée-là. Ils avaient à peine discuté, que la base du prénom et puis quelques banalités.

« And it’s not really a common way to say I’m Marc the cop. Or Hey I’m Bob the bookseller. Ya know. »

Il s’était retenu de donner des exemples pires que ça. Avec de drôle de métiers, ou encore ceux qui ne se disaient pas.

« In fact, I don’t think I would've said it. »

Un regard qui voulait tout dire. Qui blaguait en grande partie malgré les sous-entendus un peu coquins qui s’y cachaient. Comme quoi ils ne se seraient même pas rendus aux toilettes. Hum. Mais bien rapidement il anima la conversation autrement, pour vite oublier cette petite audace de sa part.

« What about you? You must do something else in your life than looking at people in a dark corner? Or call cops on holidays. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Concours n°1] Not all who wander are lost   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Concours n°1] Not all who wander are lost
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Messaline Martinsson ~ "Not all those who wander are lost..." [finie]
» (andrea) not all those who wander are lost.
» Not all those who wander are lost ◊ Ajeya
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde des jeux de rôles :: Concours :: Sujets Humains-
Sauter vers: